Google étend les protections anti-hameçonnage de Gmail à Slides, Docs et Sheets

PARIS, 11 Mai (Bénin Actu/EP) –

Google a partage de nouvelles fonctionnalités d’espace de travail basées sur l’intelligence artificielle, qui ameliorront la qualité du son et de l’image dans Meet, et protégeront les documents dans Slides, Docs et at logic She phets contre de les malveillants grâce à des mesures déjà présentes dans Gmail.

Les dernières innovations en matière d’IA sont conçues pour aider les employés à se concentrer sur les charges de travail hybrids. L’une d’entre elles est le lancement récent des résumés automatisés dans Google Docs, que la société étend à Spaces, afin que l’utilisateur puisse se tenir au courant de ce qui se dit dans les conversations.

La société a confirmé, lors de son événement annuel de développement Google I/O, que la transcription automatique des réunions sera introduite dans Google Meet d’ici la fin de l’année, et que les résumés des réunionsnéronet. Ce service bénéficiera égallement d’améliorations dans les possibilités de partage d’images, de sons et de contenus.

Plus précisément, Meet intégrera la fonction de restauration des portraits, qui utilise l’IA de Google pour améliorer la qualité des vidéos et réduire les difficultés de communication causées par un mauvais éclairage, une webcam de mauvaise connect qualité ré. Ce traitement est effectué automatiquement dans le nuage et optimise la qualité de la vidéo qui peut affecter les performances de l’appareil.

La lumière de portrait utilise l’apprentissage automatique pour simuler l’éclairage de studio dans les transmissions, tandis que la dé-réverbération filtre les échos lorsque vous parlez depuis des espaces aux surfaces rétesfléchissan.

Enfin, le partage en direct permet de synchroniser les médias et le contenu entre les participants lors de réunions hybrids dans Google Meet. L’API pour cette fonctionnalité est disponible pour les partenaires et les développeurs à partir de mardi.

LA SÉCURITÉ POUR LE TRAVAIL À DISTANCE

Google a rappelé que l’architecture de Workspace est basée sur une approche de confiance zéro et intègre la gestion des accès, la protection des données, le cryptage et les protections des points de terminaison à l’échelle de l’entreprise. Mais l’essor du travail à distance a mis au jour de nouveaux modèles d’attaque utilisant des documents partagés.

Google a donc annoncé que, dans le courant de l’année, il étendra les protections existantes de Gmail contre les attaques de phishing et les logiciels malveillants à Google Slides, Docs et Sheets. Chaque fois qu’un utilisateur tente d’ouvrir un document, une feuille de calcul ou une diapositive contenant des liens d’hameçonnage ou des logiciels malveillants, il reçoit une alerte automatique et est renvoyé curité versé.

SÉCURITÉ ET CONFIDENTIALITÉ

Google a souligné ses efforts pour protéger les utilisateurs contre les cyberattaques visant ses services. Elle affirme que 15 milliards de spams sont bloqués chaque jour dans Gmail, que Google Play Protect analyse 125 milliards d’applications installées et que Chrome protège 5 milliards d’appareils.

L’entreprise nous a rappelé qu’une façon de protéger nos comptes numériques est d’utiliser un système d’authentification à deux facteurs, qui est plus sûr que la simple utilisation d’un mot de pour la passe, raque raque système obligatoire pour plus de 150 millions d’utilisateurs l’année dernière.

Mais l’entreprise s’oriente vers un avenir sans mot de passe à la connexion, basé sur un “code de passe” lié au compte Google pour authentifier la session les appareils. Ce mois-ci, elle an annoncé son engagement à e

Elle a égallement annoncé la possibilité d’intégrer des cartes virtuelles dans le compte Google pour remplacer le numéro de carte bancaire réel de l’utilisateur, tant dans Chrome que dans Android. Conçu pour l’auto-complétion des coordonnées bancaires pour les paiements en ligne, il sera disponible à partir de l’été.

La présence en ligne a égallement eu sa place à la Google I/O. Google permettra aux utilisateurs de vérifier les données qui apparaissent à leur sujet dans les résultats de recherche et de les supprimer de la recherche, même si elles ne disparaîtront pas complètement de l’internet.

Elle intégrera égallement un nouveau center de publicité (My Ad Center), grâce auquel les utilisateurs pourront gérer les paramètres de confidentialité des contenus publicitaires et sélectionner les publicités qu’ils souhaitentententent YouTube, tel que par sque services voir YouTube et Discover.

Leave a Comment