Google Earth contribue à la lutte contre le changement climatique – ICT actualité

Google met Google Earth Engine à la disposition des autorités, des médias et des entreprises. Cette impressionnante collection d’images satellites doit leur procurer un avantage supplémentaire dans la lutte contre le changement climatique.

Google Earth Engine combine les données provenant de centaines de satellites et d’autres stations de mesure partout dans le monde, ce qui lui permet de fournir des informations détaillées sur l’état des écosystèmes de notre planète et leur évolution. Avec plus de 70 pétaoctets (environ 70 000 téraoctets) de données, c’est l’un des plus grands catalogues d’observation de la Terre accessibles au public au monde. Les premières images remontent à une cinquantaine d’années et sont mises à jour tous les quarts d’heure.

Lors de son lancement en 2010, Google Earth Engine était initialement destiné au milieu university et aux organisations à but non lucrative. À présent, ce groupe cible se voit étendu aux autorités, aux pays en voie de développement, aux communautés locales et aux médias. Une version spécifique à destination des entreprises verra aussi bientôt le jour, afin notamment de présenter les conséquences de l’utilisation des ressources pour différentes régions dans le monde.

Des données plus claires

“Les citoyens exigent des mesures plus claires, et les autorités et les entreprises ne font jamais de promesses tangibles pour changer la manière dont nous vivons sur cette planète”, déclare Rebecca Moore, directrice de Google Earth, Earth Outreach Engine et Earth “Mais ces dernières années, l’une des principales difficultés dont m’ont fait part les entreprises, les autorités et les organisations, c’est qu’ils se noient dans une masse de données et ont grand besoin d’aide pour la gérer .”

Il n’est pas encore trop tard pour protéger la planète et la rendre plus vivable pour cette génération et les suivantes, estime Moore. “Pour faire la différence, tout le monde doit profondément changer – y compris les entreprises et les autorités. Grâce à Google Earth Engine, nous espérons pouvoir contribuer à ce changement.”

Google Earth Engine combine les données provenant de centaines de satellites et d’autres stations de mesure partout dans le monde, ce qui lui permet de fournir des informations détaillées sur l’état des écosystèmes de notre planète et leur évolution. Avec plus de 70 pétaoctets (environ 70 000 téraoctets) de données, c’est l’un des plus grands catalogues d’observation de la Terre accessibles au public au monde. Les premières images remontent à une cinquantaine d’années et sont mises à jour tous les quarts d’heure.Lors de son lancement en 2010, Google Earth Engine était initialement destiné au milieu universitaire et aux organizations à but non luif. À présent, ce groupe cible se voit étendu aux autorités, aux pays en voie de développement, aux communautés locales et aux médias. Une version spécifique à destination des entreprises verra aussi bientôt le jour, afin notamment de présenter les conséquences de l’utilisation des ressources pour différentes régions dans le monde.” de promesses tangibles pour changer la manière dont nous vivons sur cette planète”, déclare Rebecca Moore, directrice de Google Earth, Earth Engine et Earth Outreach. “Mais ces dernières années, l’une des principales difficultés dont m’ont fait part les entreprises, les autorités et les organisations, c’est qu’ils se noient dans une masse de données et ont grand besoin d’aide pour la gérer Il n’est pas encore trop tard pour protéger la planète et la rendre plus vivable pour cette génération et les suivantes, estime Moore. “Pour faire la différence, tout le monde doit profondément changer – y compris les entreprises et les autorités. Grâce à Google Earth Engine, nous espérons pouvoir contribuer à ce changement.”

.

Leave a Comment