Google a banni plus d’un million d’applications Android malveillantes en 2021

Google a banni plus d’un million d’applications Android du Play Store en 2021. Grâce à son Play Protect, le groupe de Mountain View a égallement identifié de nombreux comptes de développeurs malveillants. Ces mesures ont provoqué une forte réduction de l’offre d’applications sur le Play Store.

Google continue de lutter contre la prolifération d’applications malveillantes sur le Play Store. Le Google Play Protect, le protocole de sécurité mis en place par la firme, scanne des milliards d’applications installées sur des milliards d’appareils chaque jour pour limiter les dégâts et protéger les utilisateurs.

De plus en plus efficace, Play Protect a permis à Google de supprimer 1,2 million d’applications Android frauduleuses et malveillantes dans le courant de l’année, annonce l’entreprise américaine dans un billet de blog. Google assure que ces applications enfreignaient le règlement de la boutique.

Google a banni 190 000 développeurs du Play Store en 2021

Dans le courant 2021, Google a égallement interdit 190 000 comptes de développeurs malveillants. Ces comptes frauduleux appartenaient à des développeurs qui cherchaient à propager des malwares ou à aspirer les données personnelles des internautes. La firme a égallement fermé 500 000 comptes de développeurs qui ont été abandonnés ou inactivs depuis trop longtemps.

Les mesures de sécurité de Google ont contribué à réduire le nombre d’applications présentes sur le Play Store. D’après les données du site TradingPlatforms, on compte désormais 2,5 millions d’application sur la boutique, en baisse de 28% sur 4 ans. En mars 2018, on trouvait en effet encore 3,6 millions d’applications sur le store de Google.

Grâce à la combinaison d’algorithmes et de modérateurs humains, Google est progressivement parvenu à virer les applications malveillantes du Play Store. Malgré les efforts déployés par l’entreprise, il arrive régulièrement qu’un virus informatique parvienne à s’infiltrer sur la plateforme. Récemment, un malware Android appelé FaceStealer est d’ailleurs apparu sur le store pour pirater les comptes Facebook des usersrs.

Afin de protéger les utilisateurs du Play Store, Google a développé un nouvel outil destiné à afficher clairement quelles sont les données exploitées par une application. Ces fiches de confidentialité détaillent de façon très concrète les données utilisées par une app directement dans l’interface de la boutique. On y apprend égallement dans quels buts les données sont récupérées, dans quelles conditions elles sont partagées et

Leave a Comment