Seine-Maritime : mi foot, mi golfing… le footgolf fait son trou

Afin de permettre au plus grand nombre de faire du sport et de lutter contre la perte de licenciés au profit des structures privées, les fédérations proposent de nouveaux sports comme le Flagball, l’Ultimate ou le Speedminton. Il existe aussi des mutations qui allient deux pratiques comme le footgolf. Sur le golf de Saint-Saëns (près de Rouen), le Rouen Métropole Footgolf additionne ainsi les licenciés.

Apparu au début des années 2000, le footgolf a pris son élan en 2008 après un tournoi aux Pays-Bas. Aussitôt est fondée l’IFGA (International Footgolf Association). En France, il faudra attendre 2013 pour voir apparaître l’AFFG (Association Française de Footgolf) tandis que le premier championnat national, en 2015 est parrainé par l’ancien international Ludovic Guily. Après, le principe peut paraître simple ! Ce sport combine le football et le golf: « ce sont les mêmes règles que le golf avec le même vocabulaire. On part en escouade de 4 ou 5 joueurs. Cependant, c’est un sport individuel. Au départ, on frappe le ballon les uns après les autres. Le but est d’aller jusqu’au Fairway en moins de coups possibles ou selon le Par. Il peut y avoir une approche de plus de 200 m. Il faut le faire entrer dans le trou d’un diamètre de 50 centimètres spécialement implanté pour le footgolf » explique Cédric Maurice le secrétaire du club rouennais. Et la cohabitation doit se faire avec les golfeurs jusqu’à la tenue vestimentaire « qui doit être dans un chic rétro avec des chaussettes montantes et des chaussures pour terrain de football stability. Il faut aussi être respectueux des lieux et du règlement » poursuit le footgolfeur.

Ouvrir aux féminines et aux jeunes

Officiellement créé en 2016 « lorsqu’un copain rouennais a été sélectionné via Facebook en équipe de France pour aller jouer en Argentine », le Rouen Métropole Footgolf compte aujourd’hui une quinzaine de licenciés. Il fait partie des 25 clubs dans l’hexagone qui sont engagés dans le Championnat de France : « tous les golfs ne s’ouvrent pas à la pratique. Pour nous entraîner, nous avons la chance d’avoir dans le département, le golf de Jumièges, Saint-Valéry-en-Caux et Saint-Saëns sur une trentaine en France. Nous conseillons de venir plusieurs fois pour découvrir la pratique, car nous ne cherchons pas les meilleurs joueurs, mais un état d’esprit. C’est surtout un sport stratégique. Notre volonté maintenant est d’ouvrir le club aux jeunes, aux personnes en situation de handicap et aux féminines » invite Cédric Maurice. Et la Fédération Française de Football (FFF) y croit fort, car par exemple, tous les vendredis soir au golf de Saint-Valéry-en-Caux, elle offre une initiation à ses licenciés. Peut-être pour repérer des joueurs susceptibles de se rendre à la Coupe du monde qui aura lieu à Orlando (USA) en 2023.

Leave a Comment