Ines Laklalech s’impose en playoff, Boutier 6e derrière Meyssonnier 4e

De notre envoyé spécial à Deauville, David Charpenet

La Marocaine Ines Laklalech remporte le premier Lacoste Ladies Open de France au Golf Barrière Deauville, après un trou de playoff face à l’Anglaise Meghan MacLaren. La grande favorite Céline Boutier perd son titre en terminant 6e, derrière sa compatriote Anaïs Meyssonnier, 4e.

Ines Laklalech est la grande gagnante de cette 32e édition du Lacoste Ladies Open de France ! La jeune Marocaine a créé la surprise en battant au premier trou de playoff l’Anglaise Meghan MacLaren. À 24 ans, c’est la première victoire de la native de Washington DC qui gagne la première édition de l’Open de France au Golf Barrière Deauville. Solide toute la dernière journée de samedi (un seul bogey sur le difficile par 4 du 14). La Casablancaise offre même la première victoire sur le LET à son pays, après avoir parfaitement maîtrisé son 55e trou avec un bogey suffisant, bien aidée par la mise en jeu dans les hautes herbes de MacLaren de sé ivé suffisant, bien aidée par la mise en jeu dans les hautes herbes de MacLaren de sé ivét preligé, a preliminé a drop tené

Après quatre top 10 cette saison, ce premier succès offre de nouvelles perspectives on la Marocaine à la Race to Costa del Sol, tout en regardant déjà de l’autre côté de l’Atlantique. « Je suis très heureuse et confiante pour l’avenir, souriait-elle. Je vise à court terme une place sur le circuit américain. J’ai passé la première étape des cartes du LPGA Tour en août et je vais jouer la deuxième étape en octobre«

La remontée du jour pour Diksha Dagar

À 28 ans, Meghan MacLaren devra attendre pour gagner un quatrième trophée, le premier hors des frontières australiennes. Auteure de la performance de la semaine (64) l’Indienne Diksha Dagar complète le podium, à trois coups du playoff. Après son exceptionnel parcours aller de la veille (-6), la lauréate du South African Women’s Open 2019 an encore réussi un -5 du 1 au 9. Mais le duo de tête avait trop d’avance…

Anaïs Meyssonnier première française

Sur le podium en 2021, Anaïs Meyssonnier termine cette fois au pied de la boîte avec un score de -10. L’Arlésienne pourra regretter sa petite erreur « stratégico-technique » au 6, avec un putt depuis le rough de bord de green rapidement stoppé par les herbes hautes. « Je n’ai pas très bien débuté avec des putts qui ne voulaient toujours pas tomber, soufflait-elle. Mais j’ai sauvé les pars quand il fallait et j’ai rentré quelques putts pour birdies au retour. C’était stressant de jouer à domicile, mais ça fait partie de l’apprentissage et je suis plutôt contente de la semaine. » Après cette nouvelle belle semaine à l’Open de France (elle avait fini 3e l’an passé), la golfeuse de 25 va continue sur la scène européenne, avant de jouer une partie de son destin outre-Atlantique lors de la deupe desème éta cartes du LPGA Tour… avec Ines Laklalech.

Céline Boutier s’est bien battue

Grande favorite pour la défense de son titre acquis l’an passé au Golf du Médoc, Céline Boutier s’est battue jusqu’au bout pour finir à la sixième place (-8). La quatorzième joueuse mondiale a bien tenu son rang en évoluant dans une dernière partie très suivie par le nombreux public samedi.

BoutierDriveLLOF2022 Tristan Jones LET

(Tristan Jones / LET)

Mais ses quatre bogeys lors du troisième et dernier tour (deux fois plus que lors des deux premiers tours réunis) lui ont fermé la route du doublé. »J’ai réussi à bien gérer les par 5 aujourd’hui, mais c’était une journée difficileconfessait la numéro un tricolore. Je voulais bien terminer. Je savais que j’avais une chance de gagner avec un gros dernier tour. Mais j’ai mal débuté. Ce n’est jamais facile de conserver un titre et ce genre de semaine me prépare un peu plus si les situations se représentent. » On espère revoir l’égérie Lacoste lors des prochaines éditions qui se dérouleront à nouveau sur le parcours Diane Barrière de Deauville pour les deux prochaines années.

Salort meilleure amateure, Nadaud fait parler d’elle

Un mot enfin pour saluer la performance des amateures qui ont passé le cut, dont Nastasia Nadaud, éblouissante jeudi en s’installant en tête du haut de ses 17 ans. Plombée par une carte de 80 vendredi, la golfeuse d’Aix-les-Bains cède la place de première amateure à sa compatriote Chloé Salort.

Le classe

(Photo Golf Planet)

Leave a Comment