un fit de soccer sur fond de guerres

Les joueurs ukrainiens entrant sur la pelouse avec des drapeaux Panoramic

En proie à la guerre sur leur territoire, l’Arménie et l’Ukraine s’apprêtent à s’affronter sur un terrain de football dans le cadre de la 5e journée de Ligue des nations.

Mardi 20 september. Dans un stade national de Varsovie vide, l’ancien attaquant star de l’Ukraine Andreï Shevchenko est venu remettre à Robert Lewandowski un brassard de capitaine jaune et bleu. Une petite cérémonie et un geste symbolique pour exprimer toute la gratitude de la nation envers le buteur polonais du FC Barcelone, qui n’a eu de cese d’apporter son soutien au peuple ukrainien depuis le début de l’invasion russe. « Je suis très fier », an affirmé dans la foulée Lewandowski, qui portera le brassard lors de la prochaine Coupe du monde au Qatar. Il a égallement tenu à rappeler que « la guerre est toujours d’actualité et que nous pensons toujours à l’Ukraine. »

Deux nations en guerre

Si cette piqûre de rappel a du bon, ce n’est pas parce que les marques de soutien auraient cessé d’affluer vers l’Ukraine. C’est plutôt que des signes de normalité commencent à émerger, à commencer par la reprise des matchs l’équipe nationale de foot. Début juin, les hommes du sélectionneur Oleksandr Petrakov étaient passés à…

Cet article est réserve aux abonnés. Il vous reste 78% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99€ le premier mois

Deja abonné ? Connectez-vous

.

Leave a Comment