Ligue 2 : les bonnes ondes du RAF! En s’imposant au Paris FC, Rodez semble avoir pris le rythme du championnat

l’essentiel
Le RAF n’est plus dans la zone rouge depuis son succès à Paris (2-1), samedi 17 septembre, tout en y ajoutant la manière. Un bilan qui offre aux Aveyronnais confiance et espoir.

Les joueurs ruthénois avaient le sourire au moment de sortir de la pelouse du stade Charléty samedi soir. Capables d’inverser le sens d’une première mi-temps quelconque ; Capables de mettre du rythme dans une rencontre en sortant de leur coquille, les Aveyronnais ont su briser le plafond de verre qui, jusqu’alors, les freinait. De mille éclats ce plafond s’est effondré au point de ne plus reconnaître le dernier ruthénois pour se dire que celui-ci pourrait prochainement déployer des ailes d’albatros. Pour aller jusqu’où ?

L’entraîneur, Laurent Peyrelade y répond en réclamant, “du temps”. Le technicien ruthénois attend la période de la prochaine Coupe du monde de football pour “faire un mois de préparation afin de jouer le championnat de L2”.

A lire aussi :
REPLAY. Ligue 2 : le très joli coup de Rodez qui s’impose au Paris FC! Revivez le film de la rencontre

Logique et limpide. En effet, le RAF a disposé d’un groupe de joueurs de L2 bien des semaines après tout le monde et alors que le championnat était largement commencé. « Nous devons apprendre à nous connaître, à vivre ensemble, à savoir qui nous sommes pour bien évoluer sur un terrain. Ce travail n’est pas encore fait. Il est essentiel que notre équipe se forge une identité, acquiert de l’expérience ». On ajoutera que gagner au Paris FC accélère le processus d’intégration en huilant les rouages ​​par de la joie et cette sensation d’être sportivement dans le vrai.

Des joueurs qui émergent

Incontestablement, la valeur intrinsèque des joueurs présents cette saison sous les couleurs “sang et or” est nettement supérieure à ce que l’on pouvait enregistrer les années passées. Cela permet à Laurent Peyrelade de sortir de son traditionnel schéma en 3-5-2 pour un 3-4-3 proposé en seconde mi-temps contre le Paris FC avec brio.

Ainsi, on a pu voir émerger le goleador de la réserve ruthénoise de l’an dernier, Hatim Far. Ce dernier a crevé l’écran contre le Paris FC en seconde mi-temps. Autre joueur en évidence, le défenseur récemment arrivé de Valenciennes, Vandenabeele, qui s’impose déjà comme l’un des leaders du groupe.

En attaque, Corrédor et Depres, dans des registres différents, ont pesé sur le match. Pour être concis, chacun a élevé son niveau de compétence conduisant à cette deuxième victoire de la saison. Vainqueur à Bastia puis au Paris FC, le RAF est par contre en dette de succès à domicile. Pour autant, avec 9 points au compteur, Rodez (avec un match en moins) est à 3 points du neuvième, Grenoble. L’espoir ne peut être que de mise.

Leave a Comment