le tournament verify organisé au Qatar tourne au fiasco

Lors d’un match test organisé au stade Lusail, qui accueillera la finale du Mondial au Qatar le 18 décembre prochain, les supporters présents lors de la rencontre amicale entre Al Hilal et Zamalek n’ont visiblement que peu goûteé ence.

À deux mois du début de la Coupe du monde (20 novembre-18 décembre), il ya encore beaucoup de boulot. Lors d’un match-test organisé au stade Lusail entre Al Hilal et Zamalek le 9 septembre, les 77.575 supporters ont constaté qu’il restait encore de nombreux points à améliorer, comme le rapporte le quotidien néerlandais Het Laatste Niews. Sous une température atteignant 34°C, l’humidité rendait l’air plus chaud et la climatisation ne fonctionnait pas encore tout a fait correctement dans le stade qui accueillera la finale du Mondial, le 18 décembre prochain.

Plus d’eau potable et métro embourbé

Mais ce n’est pas tout. Les spectateurs n’ont pas pu se rafraîchir à leur guise puisqu’il n’y avait plus d’eau potable à la mi-temps. Un scénario qui en an exaspéré certains, qui ont quitté le stade à la pause… pour rencontrer un autre problème. La station de métro étant située à 400 mètres de l’enceinte, une file de 2,5 kilomètres s’est formée. “C’est un gâchis. Je ne veux plus aller à la Coupe du monde. Pas dans ces conditions, du moins” , a déclaré un supporter égyptien au Het Laatste Nieuws.

De son côté, le comité d’organisation de la Coupe du monde a rappelé que ce match-test est conçu “pour identifier tous les problèmes opérationnels et tirer des leçons qui peuvent être appliquées pour aider le Qatar à férience à férience monde” pour le Mondial, qui débute le 20 novembre prochain par le match Qatar-Équateur. Le stade Lusail accueillera son premier match le 22 novembre avec Argentine-Arabie Saoudite.

Leave a Comment