Foot OM – Incidents OM-PAOK : La police coin les supporters dans leur hôtel

La nuit a été agitée à Marseille entre mercredi et jeudi, et cela fait crindre un jour de match OM-PAOK très musclé aux autorités.

Des scènes de bagarre entre supporters ont été dénombrées, notamment aux environs de l’hôtel ou résident les supporters du PAOK Salonique, qui sont considérés parmi les plus dangereux d’Europe. Des règlements de compte ont lieu dans plusieurs endroits de la ville, avec surtout de la casse matérielle, mais les supporters des deux camps ne cessent de se donner des rendez-vous ou de se guetter pour faire un “fight” qui risque de mettre le feu à la ville provençale.

La soiree s’annonce chaude

« Il ya eu quelques petites échauffourées qui ont été immédiatement canalisées par les forces de l’ordre de Marseille. Actuellement, les supporters sont dans leur hôtel et les policiers gardent cet hôtel. Et puis il va falloir aussi surveiller les groupes de supporters qui arrivent progressivement dans la ville pour soit-disant assister à un match de football et soit-disant passer une bonne soirée », an expliqué Rudy Manna, responsable départemental d’un syndicat policier marseillais, au micro de BFM Marseille.

Depuis mercredi, la ville et les autorités sont en alerte, notamment en raison du débarquement d’un groupe de 200 “supporters” du PAOK qui n’a pas respecté les plans prévus entre les deux clubs pour l’encadrement des fans en vue du match. Des dégradations majeurs ont déjà eu lieu dans l’hôtel qu’ils ont transformé en véritable camp retranché, et où les forces de l’ordre ont tenté à plusieurs reprises de pénétrer mercredi soir. C’est finalement la décision inverse qui a été price, et les CRS on décidé de contenir les supporters dans leur hôtel près de la Porte d’Aix, histoire de les maintenir sous contrôle jusqu’au match. Les autorités craignent en tout cas des débordements dans la ville ce jeudi, avant et après le match, avec le risque une nouvelle fois de voir le Vélodrome être le théâtre d’incidents, comle ce ce ceta fuir. Ce sont en effet 2000 supporters grecs qui sont attendus sur Marseille ce jeudi pour le match de Conference League.

Leave a Comment