En plus de reconnaitre leur propre prénom, les chats reconnaissent ceux des autres !

Ils étaient plus de 15 millions en 2021 à accompagner les foyers français et ils ont conquis le web depuis déjà plusieurs années : les chats domestiques ont été le sujet d’une étude parue dans la revue Nature. Souvent comparés aux chiens qui répondent « présent » dès lors qu’ils entendent leur nom, les chats ont la forte tendance à ne pas bouger d’un poil, quelle que soit la demande. Parce qu’ils ne reconnaissent pas leur nom ? Non, une étude datant de 2019 a montré qu’ils le reconnaissant bien, et que c’est donc par choix qu’ils ignorent les appels de leur maître. D’autres études ont montré qu’ils sont capables non seulement d’identifier la voix de leur proprietaire, mais aussi de distinguer ses expressions faciales. La toute dernière étude est allée plus loin, et a évalué la capacité de ces félins domestiques à associer les noms aux visits!

L’expérience pour arriver à cette conclusion a consisté à montrer à des chats un écran avec une photo d’un chat familier, vivant dans le même foyer, juste après avoir prononcé dans le haut-parleur de l’ordinateur soit le nom adéquat, soit le nom d’un autre chat du même foyer. Le but étant de créer ce qu’ils appellent dans l’étude une « violation des attentes visuelles et auditives », c’est-à-dire une situation qui permet de tester si le sujet de l’expérience attendait un nom précis. Ainsi, quatre situations ont été créées : deux faisant correspondre photo et nom, et les deux autres les ayant inversés. Les chercheurs ont de plus « testé deux groupes de chats, différant par le nombre d’autres chats avec lesquels ils vivaient : les chats appartenant à des cafés pour chats où de nombreux chats vivent ensemble, et les chats domestiques, au mores vivant avec ux. »

Seul le groupe des chats domestiques a montré une différence de reaction selon l’adéquation du nom avec le visage : ils fixaient la photo plus longtemps lorsque ce n’était pas le bon prénom qui était prononcé la photo suggé « violation des attentes ». D’après les auteurs, cela s’explique par l’apprentissage social qui passe par les interactions entre le proprietaire et le chat : dans le cas des chats des cafés, bien moins d’interactions individuelles sont présentes que dans un foyer plus classique. Mais comme ils le disent dans leur conclusion, « nous n’avons pas pu identifier le mécanisme d’apprentissage. La question de savoir comment les chats apprennent les noms et les visits des autres chats reste une question ouverte. »

.

Leave a Comment