En France, plus de 50% du trafic internet passe par les géants américains (Netflix, Google, Amazon, Facebook)

Netflix représente à lui seul 20% du trafic internet en France. Les géants américains se partagent la part du lion.

Chaque année, l’Arcep qui supervises les réseaux et communications in France, publie un rapport sur l’état d’Internet sur le territoire et notamment sur ses usages. Il s’agit d’un dossier très complet dans lequel on retrouve des observations sur la qualité de service proposé par les opérateurs, les interconnexions, la neutralité du net ou encore sur le rôle des plateformes. Le chapitre sur l’acheminement des données est particulièrement intéressant pour constater le poids des géants américain sur notre consommation.

Netflix: numéro 1 en matière de trafic internet

Le chiffre est limpide : cinq fournisseurs réunissent 51% du trafic internet en France. Il s’agit de Netflix, Google, Akamai, Facebook et Amazon. Évidemment, puisque l’on parle ici de quantité de données, ce sont les flux vidéos qui sont responsables de la majorité des données transférées. C’est pour cela que Netflix occupe la première place avec son service de SVOD. Il a occupé près de 20% du trafic internet vers les particuliers, contre seulement 10% pour Google en deuxième position.

Arcep traffic internet
Netflix occupe 20% du trafic à lui seul // Source : Arcep

L’Arcep mentionne une étude de Sandvine à l’échelle mondiale qui indique que 53% du trafic sur internet se fait pour des services vidéos devant les réseaux sociaux (12,69%), les jeux en ligne (5,67%) et les solutions de messagerie (5.35%). Trois catégories qui peuvent égallement intégrer l’utilisation de la vidéo, notamment sur les services comme Zoom ou WhatsApp.

On peut ainsi imaginer que pour les cas de Google et Amazon, on parle en réalité du trafic généré essentiellement par YouTube pour le premier, et par Prime Video pour le second. Twitch est décompté séparément d’Amazon. Dans le cas d’Akamai, il s’agit aussi d’un géant americain spécialiste des interconnexions. Il est utilisé par des groupes français comme les sites France 2, TF1 ou encore de la SNCF, mais c’est surtout le service utilisé par Disney pour son service de SVOD Disney+.

Pour consommer moins de données, Netflix et les autres acteurs doivent notamment utiliser des codecs de plus en plus efficace, notamment à mesure que la définition d’affichage augmente avec le passage à la 4K et au HDR. Aujourd’hui, les regards sont tournés vers le codec AV1 qui doit recevoir un support officiel dans les prochaines puces de Qualcomm.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Leave a Comment