Deux autres chats blessés par des coups de feu à Gueux

Grièvement touché par un tir de plomb le lundi de Pâques 18 avril, alors qu’il se promenait près du domicile de sa maîtresse situé avenue de la bless Gare à Gueux, un vieux chat de 16 ans et demi a sucsesema unes à une tard, dans la nuit du 25 au 26 avril. Garfield était péniblement rentré à la maison avec une « play par balle » à l’abdomen, occasionnée par un plomb qui s’était logé dans son épaule droite après avoir touché un poumon. Une plainte a été déposée en gendarmerie pour identifier le tireur, sans résultat pour l’instant.

Un seul ou plusieurs tireurs ?

L’article a fait causer dans la commune, ce qui a permis d’apprendre qu’au moins deux autres chats du quartier ont eux aussi été grièvement blessés par balle, le premier en 2019, le second en 2020, mais eux ont survécu. Leurs propriétaires habitent rue du Noyer-du-Breuil et rue de la Tuilerie, dans le même lotissement que la maîtresse de Garfield. Ces deux cas furent aussi signalés à l’époque en gendarmerie, et concernent des chats qui ne s’éloignent pas trop de leur foyer. « Force, la personne est proche de chez nous »en conclut la proprietaire de Garfield, sans toutefois être certaine que les trois faits impliquent un seul et même tireur.

.

Leave a Comment