Des chats qui en disent long sur les tres humains

Dans Charamba, les hros des Marie Pavlenko et Marie Voyelle sont des chats la personnalit trs complexe… mais trs proches de nous.

Il est la fois sauvage et family. Mais la figure du chat est mythique. Elle est dans toutes les mythologies et ce n’est pas un hasard. Marie Pavlenko y voit surtout un biais fabuleux pour parler de l’tre humin en avanant de manire dguise.

Dans Charamba (ditions Flammarion jeunesse), elle raconte la vie d’un htel pour chats. La matresse de maison est certes humaine mais dans ce décor, les flins sont les matres de l’intrigue. Dans toute leur complexit.

Graphiquement,
un chat, c’est
trs cartoon

Chacun de ces hros a en effet un background, une vie personnelle la fois fouille et un peu dlirante. Cette histoire est arrive un moment o j’avais besoin d’crire des choses drles. Mais pas que drles. Je voulais multiplier les chemins et j’ai commenc crire leurs portraits. Ce que je ne fais absolument jamais.
Pour raliser ce projet, Marie Pavlenko avait en tte l’illustratrice parfaite. Une autre Marie, avec laquelle elle travaille depuis 2010. J’ai crit cette histoire pour Marie Voyelle. C’est elle que je l’ai fait lire la premire. Il fallait qu’elle soit OK. J’ai confiance dans ses retours.
L’illustratrice a tout de suite adhr. Chaque chat a son histoire, cela donne de la profondeur. Ce ne sont pas juste des chats qui habitent l. Cette matire donne beaucoup d’inspiration Marie Voyelle. Graphiquement, un chat, c’est trs cartoon. Cela se dforme comme du chewing-gum, cela peut avoir plein d’expressions. Il y en a des hyperpoilus, d’autres pas du tout… Pour respecter les caractristiques de chaque race, elle a compil les recherches sur Internet et les croquis. Pour un rsultat effectivement trs drle.
Pour autant, ni l’histoire ni les illustrations ne sauraient faire perdre le fil de l’intention de dpart. Derrire les sourires se cache un sujet plus profond et srieux. Un vnement vcu par les chats qui peut se transposer et avoir un cho dans la vie d’un enfant.

Un message qui arrive
en douceur

On se sert de l’humour pour faire passer des messagesinsiste Marie Voyelle. On se marre pendant tout le livre, on est compltement en empathie avec Wolfgang (le nouveau pensionnaire au center de l’intrigue) et toute la bande. Ce qui lui arrive, n’importe quel enfant peut ressentir a. Mais c’est un message qui arrive tout en douceur. C’est dcouvrir au cours de l’enqute.
J’ai toujours aim la multiplicit des niveaux de lecture, reprend Marie Pavlenko. La littrature jeunesse, c’est une porte ouverte au dialogue. On sait que c’est un ge o les parents lisent encore aux enfants. Il ya un lectorat principal qui a entre 8 et 12ans mais je ne m’interdis pas le second degr et l’ironie. Ce n’est pas toujours facile pour les petits mais ils peuvent chercher de l’aide. Quand j’ai crit Je suis ton soleil (ditions Flammarion), j’ai eu en retour des centaines de messages. Certain disaient: “J’ai 16ans et je l’ai fait lire ma mre” ou “j’ai 40ans et je l’ai fait lire ma fille”.
Cette aventure ne sera pas la dernire pour Bobine, Mulot, Couscousse et Carpette… Marie Pavlenko est en train de terminer le tome2. Et chaque chat a suffisamment de profondeur pour que chacun ait le droit de jolis dveloppements par la suite. Autant de nouveaux dfis, aussi, pour Marie Voyelle. Bobine est l’hrone. Mais un chat persan, c’est hyper dur dessiner. J’ai fait beaucoup de croquis pour qu’elle reste rigolote. a va s’affiner au fil des tomes… Dessiner un persan de profil, c’est trs compliqu! J’ai vit jusque-l, mais c’est mon challenge.

Charamba de Marie Pavlenko et Marie Voyelle, ditions Flammarion jeunesse, partir de8ans, 120 pages, 10,90€.

Leave a Comment