Dans le cadre d’un projet pilote jusqu’à l’automne

MONTRÉAL, arrondissement de Saint-Léonard, le 21 juin 2022 /CNW Telbec/ – L’arrondissement de Saint-Léonard autorisera, dans le cadre d’un projet pilote, à partir du 1er juillet prochain, l’accès aux sentiers de ses 10 grands parcs aux propriétaires de chiens avec leur animal en laisse. C’est la décision que les élus de l’arrondissement, les conseillères Suzanne De Larochellière, Arij El Korbi, Angela Gentileet le conseiller Dominic Perriont price lors d’une rencontre de la Commission de l’urbanisme, tenue hier après-midi.

Ces 10 grands parcs sont les parcs Giuseppe-Garibaldi, Hébert et Ladauversière, dans le sud de l’arrondissement, et les parcs Coubertin, Delorme, Ermanno-La Riccia, Ferland, Luigi-Pirandello, Pie-XII et Wilfrid-Bastien, dans le nord de l’arrondissement. Comme le prévoit déjà le règlement de la Ville de Montréal, l’accès aux aires de jeux et aux terrains sportifs, incluant les allées de bocce, dans chacun de ces parcs n’est touresà pas permis aux tai chile.

L’arrondissement maintient aussi l’interdiction aux chiens et à leurs proprieties dans ses miniparcs Antonino-Spada, Chopin, Deschampault, de Ségur, Giovanni-Caboto, Grandois, Glandelet, Reine-Lauzière et Robert. Les aires de jeux pour enfants occupant la majeure partie de la superficie dans ces 9 miniparcs.

Parallèlement à la mise en place de ce projet pilote qui doit se poursuivre jusqu’à l’automne prochain, l’arrondissement, comme il s’y était engage, tiendra des consultations et colligera des données. Des consultations en personne ou en ligne sont notamment prévues auprès des usagers et des organismes utilisateurs des parcs, des propriétaires river et résidentsains et des représentants des milieux scolaire et préscolaire. Cette collecte d’informations permettra à l’arrondissement d’évaluer le projet et d’en mesurer ultimement les résultats, dont l’acceptabilité sociale.

« Mes collègues du conseil et moi croyons que le projet pilote de permettre les chiens en laisse uniquement dans les sentiers de nos 10 grands parcs sera le meilleur outil pour que nos citoyennes et nos citoyens se fassent. Cette décision répondra aux propriétaires de chiens qui se sont manifestés ces dernières semaines. Elle rassurera aussi les personnes qui ont des craintes pour leur sécurité et celle de leurs enfants », souligne Suzanne De Larochellière, conseillère d’arrondissement du district Saint-Léonard Ouest et élue responsable de la ‘arrondissement.

« Nous croyons que la présence de promeneurs avec leur chien en laisse dans les sentiers de nos grands parcs contribuera par ailleurs à en accroître la fréquentation et, par le fait même, à en améliorité la s mé les sentiente empruntes. Nous comptons égallement sur la collaboration des propriétaires de chiens pour démontrer que la propreté de nos parcs ne sera pas compromise par ce projet », précise aussi Mme De Larochellière.

Au nom de l’arrondissement, la conseillère De Larochellière fait donc appel au sens civique des propriétaires de chiens. « Nous invitons les propriétaires de chiens à ramasser les excréments de leur animal, à bien tenir et maîtriser leur animal en laisse en tout temps et à céder le passage à l’approche ou devant lesnes qui des semblent pe marchent avoir poussettes ou de jeunes enfants », insiste-t-elle.

Le délai d’entrée en vigueur au 1er juillet est requis par l’arrondissement pour modifier et ajouter de la signalisation pour préserver les aires de jeux et les terrains sportifs dans ses 10 grands parcs.

Obligations des proprieties de chiens

L’arrondissement tient aussi à rappeler que les propriétaires de chiens, en vertu du Règlement sur l’encadrement des animaux domestiques (21-012) de la Ville de Montréal, ont toujours des obligations à respecter en se promenant avec leur animal sur les trottoirs, dans la rue, dans les stationnements publics et, à compter du 1er juillet, dans les sentiers de ses 10 grands parcs :

  • posséder un permis valide pour leur animal et le renouveler chaque année;
  • s’assurer que leur animal porte en tout temps une médaille délivrée par la Ville;
  • faire stériliser et micropucer leur animal;
  • tenir leur animal avec une laisse d’une longueur maximale de 1,85 m;
  • faire porter un harnais ou un licou attaché à la laisse de leur animal s’il pèse 20 kg et plus;
  • ne pas utiliser un collier susceptible de causer de la douleur à leur animal (ex : collier étrangleur, collier à pointes ou collier électrique)
  • ne pas attacher leur animal à un arbre ou à du mobilier urbain;
  • maîtriser leur animal en tout temps;
  • ne pas faire boire leur animal à la fontaine d’un parc;
  • ramasser les excréments de leur animal et les jeter dans une poubelle;
  • ne pas nourrir leur animal à l’extérieur, car cela risque d’attirer des animaux sauvages;
  • veiller à ce que leur animal ne nuise pas à la paix d’autrui et à la sécurité publique.

Les inspecteurs du domaine public de l’arrondissement et de la brigade canine de la Ville de Montréal ont la responsabilité d’appliquer cette réglementation. Les cadets policiers et les agents de la patrouille de sécurité privée, qui sillonnent le territoire de l’arrondissement jusqu’au début de l’automne, feront aussi de la sensibilisation auprès de la population.

SOURCE Ville de Montréal – Arrondissement de Saint-Léonard

Renseignements: Richard Caron, Attaché politique, 514 863-1932, [email protected]

.

Leave a Comment