De l. a. pénurie au trop-plein, Nvdia dompte les puces

Une fois de plus, le monde hautement cyclique des puces électroniques est en plein bouleversement. Après la grande pénurie de composants de la fin 2021, les fabricants ont investi à tour de bras, ce qui a conduit à la surabondance actuelle de semi-conducteurs, aussi liée au ralentissement de l’économie chinoise et cryptoire aux de séomies de consorts, puces, dont les valeurs ont chuté.

Un phénomène qui a rogné les bénéfices des constructeurs. Nvidia, qui a devancé Intel comme première entreprise du secteur aux Etats-Unis, en subit de plein fouet les conséquences sur son cours de Bourse. Valorisée à quelque 800 milliards de dollars fin 2021, elle n’atteint même pas les 400 milliards aujourd’hui. Son patron, Jensen Huang, affiche toutefois un sang-froid à toute épreuve. Selon lui, dès le début de 2023, les nouvelles architectures de puces développées pour l’utilisation des data centers et jeux vidéos, les deux activités phares du groupe, devraient relancer ses profits.

Leave a Comment