Cryptomonnaies: remark Ledger monte en puissance

Avec sa forme longiligne, ses larges baies vitrées et son élégant bardage de bois, l’usine de 4.000 m2 de Ledger tranche avec la laideur habituelle des bâtiments industriels. Installée dans la banlieue de Vierzon, au cœur d’une région économiquement sinistrée, elle produit de petits objets éelectroniques tenant dans une poche, semblables à des clés USB. Des porte-monnaie destinés à contenir des valeurs numériques: cryptomonnaies, NFT, tokens…

Fondé en 2014 par une équipe pionnière de huit entrepreneurs, Ledger s’est taillé une place de numéro un mondial dans la protection de ces nouvelles richesses. Environ 20% des cryptoactifs échangés dans le monde sont protégés par ses “Ledger”, marque devenue un mot commun. L’entreprise en a vendu 5 millions depuis 2016, dont 2,5 millions en 2022. Et ce n’est qu’un début, estime son PDG, Pascal Gauthier. Ce patron à la dégaine de rocker ambitionne d’en faire “la première entreprise tech européenne”, visant une capitalisation de 100 milliards d’euros. “Chaque génération technologique a eu son champion. Nous voulons être celui du Web 3”, dit-il.

Lire aussiLedger, Alan, Back Market : les licornes françaises galopent à l’international

OS maison

Leave a Comment