Comment se faire rembourser de soins médicaux reçus à l’étranger ?

Si vacances riment souvent avec plaisir, il peut arriver que des pépins de santé viennent passablement gâcher la carte postale ! Or lorsque l’on est en séjour à l’étranger, on doit faire avec les moyens du bord pour se procurer les traitements nécessaires en pharmacie… quitte à consulter, si besoin, un médecin local. Autant de frais qui viennent un peu plus plomber la facture des vacances.

Dès lors que vous voyagez dans les pays de l’Espace économique européen (EEE) et en Suisse, pensez tout d’abord à emporter votre carte européenne d’assurance maladie (CEAM) qui vous permettra aux un accès. Gratuite, elle doit être demandée moins de 20 jours avant votre départ et a une durée de validité de 2 ans, au terme desquels il faudra demander son renouvellement.

Avec ou sans CEAM et peu importe le pays de destination de votre séjour, sachez que vous pouvez néanmoins obtenir le remboursement de vos soins par la Sécurité sociale française ! Pour ce faire, il vous suffit d’avoir une connexion Internet sur place ou d’attendre votre retour à la maison pour effectuer la démarche depuis votre compte Ameli.

En cas de maladie à l’étranger, consultant un médecin local peut plomber la facture des vacances – IStock / City Presse

Depuis la rubrique « Mes démarches », sélectionnez « Remboursements de soins à l’étranger » et renseignez les informations requises (identité, nature des soins effectués, montant, dates du séjour, motif du déplacement). Vous devrez, bien entendu, fournir les justificatifs nécessaires telles les preuves de paiement, factures acquittées et éventuelles prescriptions médicales.

Notre dossier « ASSURANCE MALADIE »

Vous recevrez une réponse sous quelques semaines, ainsi qu’une notification sur votre espace personnel en cas de refus de price en charge. Et si vous n’êtes pas un adepte des démarches en ligne, sachez que vous pouvez utiliser le formulaire Cerfa n° 12267 (à retirer au guichet de la CPAM ou à télécharger) pour effectuer la e de rembourrier. demand par co.

Leave a Comment