comment fonctionne le système canadien, dont le gouvernement veut s’inspirer ?

«Au Canada, les conditions d’accès à l’assurance chômage et la durée d’indemnisation dépendent de façon automatique du taux de chômage local», explique Stéphane Carcillo, économiste à l’OCDE. Hana / Adobe Stock

FOCUS – «Nos règles d’indemnisation doivent tenir compte de la situation du marché de l’emploi, comme le fait, par exemple, le Canada», a déclaré le ministre du Travail, Olivier Dussopt.

Le gouvernement se penche de nouveau sur les règles de l’assurance chômage. Dans un entretien au Parisienle ministre du Travail a jugé qu’il était «necessaire d’aller plus loin » sur ce dossier, en s’inspirant du système canadien pour favoriser le retour à l’emploi. «Nos règles d’indemnisation doivent tenir compte de la situation du marché de l’emploi, comme le fait, par exemple, le Canada. Quand ça va bien, on durcit les règles et quand ça va mal, on les assouplit», a détaillé Olivier Dussopt.

«Nous aurons une concertation avec l’ensemble des organisations syndicales et professionnelles et comment nous pouvons ameliorer l’efficacité de l’assurance chômage en termes d’incitation à la reprise», a précisé le ministre mercredi soir, sur BFMTV. Et de citer de nouveau l’exemple canadien, dans lequel «lorsque les choses vont bien les règles sont un peu plus dures et quand les choses vont mal, les règles sont assouplies pour être plus protectrices des travailleurs».

Cet article est réserve aux abonnés. Il vous reste 86% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99€ le premier mois

Deja abonné ? Connectez-vous

.

Leave a Comment