cette année, les Français vont se serrer la ceinture

publié le mardi 21 juin 2022 à 19h41

Selon une étude dévoilée par la société Cofidis, une majorité de Français compte bien partir en vacances cet été, et ce malgré l’inflation. En revanche, ils devraient réduire significativement leurs dépenses.

Des vacancesplacées sous le signe des restrictions budgétaires”.

C’est l’enseignement de l’étude annuelle sur le budget des vacances menée par Cofidis, dévoilée mardi 21 juin. Selon la société, 63% des Français comptent partir, mais ils vont réduire leurs dépenses. Une baisse de 8% d’après l’étude : cette année, les dépenses seraient en moyenne de 1641 euros, contre 1765 euros en 2019, date de la dernière enquête.

Cofidis rapelle qu’en 2018, ce chiffre avait atteint 1787 euros, un record. En quatre ans, marqués par une crise liée notamment au Covid et à la guerre en Ukraine, l’enveloppe moyenne des dépenses a donc diminué de près de 150 euros. Un des facteurs pouvant expliquer cette baisse est l’inflation galopante. BFMTV, qui relaie l’enquête, souligne que d’après l’Insee, les factures énergétiques des Français sont en hausse de plus de 25%. L’inflation est d’ailleurs citée par 52% des Français interrogés pour expliquer la diminution de leurs dépenses en vacances, selon l’étude.

64% des Français estiment devoir restreindre leur budget

Au total, 64% des Français estiment qu’ils devront restreindre leur budget. En décomposant ce chiffre, l’enquête révèle que ce sentiment est disparate selon les catégories d’âge. Ce sont en effet les 18-24 ans qui ont en moyenne le plus petit budget (1141 euros), alors que les seniors sont les plus dépensiers (1930 euros).

Par ailleurs, d’après l’enquête, c’est dans le domaine des “achats plaisir” que les Français réaliseront le plus d’économies. 59% des sondés confient qu’ils devront les limiter, tout comme les repas au restaurant pour 56% d’entre eux, ou encore les sorties et loisirs (42%). En revanche, seule une faible frange des vacanciers français devrait partir moins longtemps que les années précédentes (28%).

Leave a Comment