Une cinquantaine de chats sont décédés à Héry en raison d’une épidémie de typhus félin

“C’est officiel. Il n’y a plus de cas depuis sept jours. Le typhus félin est passé”, peut-on lire depuis samedi 10 septembre sur la page Facebook de La Chatt’Hery de Léo. Une association créée en mars 2022 et qui vient en aide aux chats abandonnés sur la commune d’Héry.

C’est la fin d’un long calvaire – mais pas du chagrin – pour Aurore Picaut et Ludovic Biver, ses responsables, qui ne comptaient pas leurs efforts depuis un mois pour recenser et prendre en charge “à [leurs] frais” les chats malades.

“Vingt chats morts en quatre jours”

Les premiers cas de typhus ont commencé à se manifester début août au sein de la famille d’accueil avec qui le couple a l’habitude de travailler. Pertes d’appétit et d’équilibre, vomissements, diarrhées… sont autant de symptômes observés chez les chats et chatons, caractéristiques de cette maladie féline très contagieuse.

De plus en plus de chats errants

Malgré plusieurs allers-retours chez le vétérinaire, “les vingt chats sont morts en quatre jours”, regrette Aurore. Même des chatons recueillis chez elle, ainsi que ses propres animaux, ont été infectés.

“On a alors appelé au secours la municipalité, l’Agence régionale de santé, les services vétérinaires de l’Yonne…”, récapitule Aurore, en pleurs. Sans forcément recevoir de réponse, selon ses dires. À cela s’est ajoutée une communication sur les réseaux sociaux autour de la propagation de l’épidémie. Qui n’a pas tardé à porter ses fruits…

“Des particuliers et vétérinaires se sont mis à nous appeler pour nous signaler la présence de chats malades ou décédés partout en ville. Nous avons été submergés. nous ne sommes pas des professionnels”

Aurore Picaut, responsable de La Chatt’Hery de Léo (empty)

Une cinquantaine de chats auraient ainsi perdu la vie en l’espace d’un mois. Aujourd’hui, l’épidémie semble éradiquée. Aurore garde pourtant en mémoire le mutisme des autorités compétentes. “Nous avons été seuls pour tout gérer du début à la fin”, s’insurgeait la responsable de La Chatt’Hery de Léo il ya quelques jours. Tout en saluant au passage la mobilisation des associations, des particuliers du secteur et de la mairie de Beaumont. D’ailleurs, le combat n’est pas terminé…

Une cagnotte en ligne

“Il reste quatorze chats à soigner et à vacciner. Nous en sommes à 2,500 € de factures vétérinaires. Nous payons de notre poche…”, indique-t-elle. Aussi, l’association a mis en place une cagnotte en ligne afin de récolter des fonds (modalités pour faire un don sur la page Facebook de l’association).

premium “Chiens, chats, on est à saturation” : la SPA d’Auxerre dresse le bilan d’une année fragilisée par le manque de moyens

Elle compte également sur le soutien de la municipalité d’Héry afin de “faciliter le paiement des factures” pour les autres animaux pris en charge pendant le mois. Contactée début septembre, la collectivité, par la voix de sa première adjointe Sylvie Delcroix, disait “prendre tous les renseignements nécessaires auprès de l’ARS et des vétérinaires”

dans le but de protéger les habitants.” Sans s’étendre sur la partie financière.

Les chats errants, un problème récurrentLa Chatt’Hery de Léo entend désormais “créer un événement” pour remercier tous ses bienfaiteurs. Reste qu’Aurore n’oubliera pas : “Il a été dit que l’épidémie venait de chez nous. Non, elle vient de la prolifération des chats dans la commune.” Un problème qu’il va s’agir de résoudre au plus vite…


Contactés dès la fin de semaine dernière, ces services n’ont pas répondu à nos sollicitations.

Arnaud Charrier

Leave a Comment