Valneva : Nouveau revers pour le vaccin contre le Covid de Valneva

(BFM Bourse) – Valneva commence difficilement la semaine à la Bourse de Paris après avoir annoncé la fin de son accord avec IDT Biologika pour la fabrication de son vaccin VLA2001 contre le Covid-19. Une nouvelle déconvenue qui pointe les difficultés du laboratoire franco-autrichien à commercialiser son produit à grande échelle.

Décidément, Valneva n’est pas immunisé contre les déconvenues concerned son vaccin contre le Covid-19. Et la nouvelle du jour confirme les nombreuses difficultés pour le laboratoire franco-autrichien à commercialiser son vaccin contre le Covid-19, le VLA2001.

Valneva et IDT Biologika ont en effet annoncé vendridi avoir conclu un accord sur la fin de leur collaboration dans la production de VLA2001, son vaccin contre le Covid-19. A la Bourse de Paris, après avoir été suspendue de cotation dans les premiers échanges, l’action Valneva lâchait 12,37% à 7.11 euros, vers 10h30. Elle accused la plus forte baisse de l’indice SBF 120 lundi matin.

Un divorce à l’amiable

En novembre 2021, le laboratoire franco-autrichien Valneva avait fait appel à ce sous-traitant allemand pour l’aider à produire la substance active de VLA2001 en Allemagne. IDT Biologika s’est fait une spécialité de développer et de fabriker des vaccins antiviraux innovants, des produits de thérapie génique et immunitaire ainsi que des produits biologiques pour le compte de tiers.

Ce divorce à l’amiable n’est pas étranger à la réduction du volume de commandes de la part de la Commission européenne. En juillet dernier, l’institution européenne an annoncé avoir réduit à 1,25 million de doses sa commande du vaccin de Valneva contre le Covid-19, bien loin des 60 millions de doses prévues dans le contrat initial.

Une decision qui a conduit la biotech à suspendre sa production et par ricochet à remettre en cause son partenariat avec IDT Biologika. En compensation, le laboratoire franco-autrichien va verser à l’allemand jusqu’à 36.2 millions d’euros en numéraire et l’équivalent de 4,5 millions d’euros en matériels.

De faibles ventes pour VLA2001

Au premier semistre 2022, les vents du vaccin anti-Covid de Valneva n’ont atteint que 3,8 millions d’euros, en l’occurrence à Bahrein. C’est dans ce royaume du Golfe que le groupe franco-autrichien a décroché en mars 2022, sa première autorisation à l’utilisation d’urgence du vaccin inactivé et adjuvanté VLA2001.

Ce niveau de ventes a toutefois été insuffisant pour maintenir les objectifs financiers 2022 de Valneva. En août dernier, la société de biotechnologie a en effet abaissé sa prévision de chiffre d’affaires pour 2022 après avoir quasiment doublé sa perte nette au premier semestre. Sur l’ensemble de l’année 2022, la biotech ne s’attend plus qu’à un chiffre d’affaires total compris entre 340 à 360 millions d’euros.

La biotech compte sur ses autres candidats vaccins contre des maladies diverses pour se refaire une santé. Son vaccin contre la maladie de Lyme, le VLA15, fait l’objet d’une étude de phase 3 (dernière étape des essais cliniques avant une éventuelle commercialisation) en partenariat avec le géant américain Pfizer. Il est actuellement le seul vaccin expérimental en cours d’essais cliniques contre la maladie de Lyme. Le vaccin contre le chikungunya développé par Valveva va bientôt être soumis aux autorités sanitaires américaines en vue d’une éventuelle autorisation de mise sur le marché.

Sabrina Sadgui – © 2022 BFM Bourse

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur VALNEVA en temps réel :


Leave a Comment