Sobriété énergétique: Vers des coupures d’électricité de deux heures par jour en cas d’hiver rigoureux?

Pour RTE, le gestionnaire du réseau électrique en France, les économies d’énergie sont obligatoires pour éviter des coupures de courant… qui figurent dans les scénarios envisageables pour cet hiver pas comme les autres.

Cette semaine, l’opérateur RTE a présenté ses prévisions d’approvisionnement en électricité pour cet hiver en France. Plusieurs scénarios ont été mis sur la table. “Les situations extrêmes ne sont pas les plus probables” a tout de même précisé le président du directoire de RTE, Xavier Piechaczyk. Mais face à une situation inédite, des coupures anticipées sont quasi inévitables surtout si les objectifs d’économie d’énergie ne sont pas tenus. Les appels à la sobriété énergétique vont donc se multiplier ces prochaines semaines.

Invité sur BFM Business jeudi, Thomas Veyrenc, directeur exécutif chargé du pôle stratégie, prospective et évaluation de RTE, a évoqué les différents scénarios. Et il l’a martelé, il faudra absolument des économies d’énergie pour faire face à la rupture d’approvisionnement du gaz russe.

Pas de black-out cet hiver mais des coupures possibles

Mais RTE se veut toutefois rassurant, il n’y aura pas de black-out cet hiver en France. Et, en cas d’hiver peu rigoureux, sans pénurie de gaz avec une sobriété énergétique assurée, il n’y aura pas de coupures du tout.

Par contre, RTE est pessimiste en cas d’hiver plus froid et de pénurie de gaz. Dans ces scénarios, pas de doute, il y aura forcément des coupures “anticipées” surtout si les objectifs de sobriété énergétique ne sont pas tenus.

Le gouvernement table ainsi sur une baisse de la consommation des ménages et des entreprises, de 10%. Un objectif élevé qui pourrait mettre les Français à l’abri des coupures. RTE estime pour sa part que les coupures seront évitées “en baissant la consommation nationale de 1 à 5% dans la majorité des cas, et jusqu’à 15% dans les situations météorologiques les plus extrêmes”.

Des délestages ciblés et limitsés

A l’inverse, quelles forms prendraient de ces coupures? Pour RTE, elles seraient limitées, sans doute à “deux heures par jour”, dans “des zones ciblees”. Elles ne concerneront en tout cas pas l’ensemble du pays en même temps. C’est ce que l’opérateur appelle des délestages programmés.

Pour éviter ces délestages, RTE s’appuiera sur l’outil en ligne EcoWatt qui permettra de prévenir les Français d’un risque de coupure et qui les appellera donc à modérer leur consommation pour passer le cap. Cela avait été le cas à plusieurs reprises l’hiver dernier.

Pour l’hiver à venir, RTE a étendu sa période de surveillance du réseau du 15 octobre au 15 avril. Durant ces six mois, le Réseau de Transport d’Électricité appellera les consommateurs à la sobriété, notamment aux heures les plus cruciales : le matin entre 8h et 13h, et le soir entre 18h et 20h.

Les conseils de RTE

Limiter son chauffage électrique à 19°C, une utilisation optimisée de l’éclairage et un recours raisonnable aux appareils de cuisson (four, micro-ondes ou les plaques à induction) seront les principaux leviers de la sobriétété Sans changement majeur et massif sur ces principaux leviers, les risques de coupures n’en seront que plus élevés.

Leave a Comment