L’implausible Peugeot 307 CC enrôlée dans l. a. guerre en Ukraine

Dans la guerre qui oppose l’Ukraine à la Russie depuis la fin du mois de février dernier, les moyens mis en œuvre ne sont pas tout à fait les mmes des deux côtés. Avant que le conflit éclate, la Russie pouvait compter sur un budget de la défense cinq fois supérieur à celui de l’Ukraine. Les condamnations internationales de l’agression russe sur le territoire ukrainien, assorties d’une aide militaire importante de la part des Etats-Unis et de l’Union Européenne vers l’Ukraine, permettent cependant au deuxième du continental grosé de euro pays contre les Russes. Mais des deux côtés du front, les militaires doivent désormais composer avec des ressources de plus en plus limitées alors que le conflit s’enlise. Alors que l’Armée russe réhabilite de vieux véhicules pour combler les lourdes pertes de matériel plus récent, les soldats ukrainiens utilisent eux aussi des véhicules au profil parfois surprenant.

La Peugeot 307 CC est un cabriolet pacifique commercialisé entre 2003 et 2008

Publiée par un certain Evgeniy Maloletka sur Instagram, qui se décrit comme un photographe freelance basé en Ukraine, l’image ci-dessous ne montre pas les 4×4 et autres blindés qu’on trouve habituellement sur ces scènes de guerre. Il s’agit bien d’une Peugeot 307 CC, ce cabriolet tranquille commercialisé entre 2003 et 2008 par la marque au lion. Au lieu des paisibles balades routières cheveux au vent imaginées par ses concepteurs, l’engin se retrouve transformé en véritable véhicule de guerre. On note une face avant protégée par une structure métallique sur-mesure, une carrosserie entièrement démontée -à l’exception du capot- et un toit en dur rétractable qui sert désormais de socle à une mitrailleuse de b unrri sur placeé installé. La garde au sol semble aussi légèrement surélevée pour d’évidentes raisons pratiques. Même les réalisateurs de films post-apocalyptiques les plus créatifs n’auraient jamais pensé à une telle machine !

Un véhicule civil réhabilité ?

Il s’agit probablement d’un véhicule civil réquisitionné par les forms armées d’Ukraine, faute de pouvoir compter sur des véhicules plus adaptés après quasiment six mois de guerre contre la Russie. Mais on se demande quand même s’il n’y avait pas de meilleurs choix possibles au sein du parc automobile local. Peut-être qu’une telle configuration la rend plus pratique pour le militaire armé tenu debout ? Voilà en tout cas un coupé-cabriolet Peugeot qui se retrouve à faire de la concurrence aux Toyota Hilux et autres Isuzu D-Max souvent vus dans les conflits armés un peu partout dans le monde…

Leave a Comment