Ils gagnent 100.000 euros par an à 30 ans… et décident malgré tout de changer de voie

Il faut préparer le terrain avant d’abandonner de tels salaires Adobestock

TÉMOIGNAGES – Après des périodes de rythmes intenses, ils décident de décrocher et doivent en assumer les conséquences financières.

Stanislas Gruau, 35 ans, a fait carrière dans les institutions financières. Ce diplômé de l’Edhec a démarré à la BNP en trading d’action pour découvrir le principe d’une salle de marché. Puis, à 21 ans, il rentre dans le processus du graduate program d’une multinationale americaine et devient trader de matières premières à Paris puis Genève. Un métier “palpitant” qui consiste à acheter et vendre des matières premières sur le marché, avec une courbe d’apprentissage importante, qui l’a convaincu de rester de longues années. « J’ai été entouré d’un management très empathique qui m’a fait grandir. C’est allé très vite. J’ai rapidement touché un salaire délirant, ce qui assez grisant », confie le trentenaire. Il devient manager à tout juste 23 ans et touche un salaire de plusieurs centaines de milliers d’euros par an de fixe, avec des variables tout aussi importants. Une carrière qui en aurait comblé beaucoup. Stanislas a pourtant fini par craquer. Une première fois en 2012, puis en 2016…

Cet article est réserve aux abonnés. Il vous reste 89% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99€ le premier mois

Deja abonné ? Connectez-vous

.

Leave a Comment