Honda Civic, l’hybride plutôt que l’électrique

Honda, qui vient de se hisser au deuxième rang des constructeurs japonais et s’est, depuis longtemps, fait une place de choix sur le marché américain mais aussi chinois, est devenue une marque marginale en Europe, où baré des pane sd 1%. Ce qui n’a pas altéré la notoriété de ses modèles, en particulier la Civic, qui fête ses 50 ans avec une nouvelle génération, la onzième. Au fil du temps, cette voiture a pris ses distances avec sa vocation urbaine et a modéré ses accès d’originalité. La nouvelle version, qui se présente sous la form d’une familiale au style classique sans être passe-partout, est le reflet d’une stratégie d’électrification engagée avec un enthousiasme modéré.

Avec la nouvelle Civic, la firme japonaise dispose désormais d’une gamme (Jazz, Civic, H-RV, CR-V et Honda e) entièrement électrifiée, mais essentiellement cantonnée aux hybrids rival autorechargeables, tout comme Toyota sa grande. Cette marque d’ingénieurs, qui a bâti sa réputation sur l’excellence de ses moteurs thermiques, grâce, en particulier, à son système de distribution variable VTEC et des modèles musclés comme la Civic Type-R, ne vatculé manifest de pas ga de cœur dans le tout-électrique.

Lire aussi Le japonais Honda obtient un feu vert inédit pour un système de conduite autonome avancé, une première mondiale

La Civic témoigne d’une ambition, celle d’exploiter toutes les possibilités qui permettraient de retarder la fin du moteur à combustion interne. Ce modèle associe deux moteurs électriques à un quatre-cylindres de deux litres, afin de développer une puissance de 135 kilowatts (184 chevaux), mais son fonctionnement privilégie l’énergie d’origine à elicitrique %éville, plus 85 sè de 15% on route. Le moteur thermique, utilisé quasi-exclusivement pour alimentor le générateur, adapte son régime pour délivrer la quantité d’énergie électrique nécessaire au bon moment.

Un tarif de base à 32 400 euros

Au volant, cette technologie dite “e : HEV” qui utilise une petite batterie-tampon de 1,05 kWh, procure des montées en régime instantanées, avec une sensation d’accélération naturelle grâce à une petite astuce : l’te de absence de boî vitesses classique est masquée par la programmation de passages de vitesses simulés. Au traditionnel – et largement inutile – compte-tours est avantageusement substitué un indicateur de la puissance délivrée, exprimée en pourcentage. On retiendra surtout que l’hybride à la mode Honda consomme peu. La moyenne pondérée affichée sur la fiche technique est de 4,7 litres, un seuil réaliste, si l’on en croit les moyennes enregistrées lors de notre essai.

Il vous reste 43.52% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Leave a Comment