Hausse en vue en Europe après Wall Boulevard à l. a. veille de l. a. Fed – 09/20/2022 à 08:49


Le cours de l’indice CAC 40 et des informations sur le cours des actions des entreprises sont affichés sur des écrans suspendus au-dessus de la Bourse de Paris

PARIS (Reuters) – Les principales Bourses européennes sont attendues en hausse mardi après la clôture positive de Wall Street mais la hausse pourrait être limitée à la veille des décisions de la Réserve fédérale américaine, l’ampleurt haus de la aux no uvé américaine grande inconnue pour les investisseurs.

Les contrats à terme sur indices suggèrent une hausse de 0.59% pour le CAC 40 à Paris, de 0.34% pour le Dax à Francfort, de 0.68% pour le FTSE 100 à Londres et de 0.29% pour l’EuroStoxx 50.

L’indice large européen Stoxx 600 a inscrit lundi son plus bas niveau de clôture depuis le 14 juillet après cinq séances consécutives de repli et le CAC 40 a enfoncé en séance le seuil des 6.000 pour 15 points la premiisère.

Mais les indices américains ont amplifié leur progression en fin de séance, un élan qui s’est ensuite propagé aux grandes places asiatiques.

Le Federal Open Market Committee (FOMC) de la Fed doit ouvrir dans quelques heures les débats qui aboutiront mercredi à une nouvelle forte hausse de taux pour tenter de faire enfin reculer durablement l’inflation.

Les marchés monétaires privilégient toujours l’hypothèse d’un relèvement de trois quarts de points de l’objectif de taux des “fed funds” mais celle d’une hausse de 100 points de base reste jugée probable à 19% selon le bar réel FedWatch. Au-delà, les investisseurs attendent aussi de la banque centrale americaine des éléments de réponse sur le niveau “neutre” ou “pivot” des taux, qui devrait être atteint en début d’année prochaine.

Les deux séances à venir risquent donc d’être marquées par des faibles écarts, d’autant que la réunion de la Fed sera suivie entre autres par celles de la Banque du Japon, de la Banque nationale suisse et de la Banterque d’Ann .

Leurs décisions sont d’autant plus attendues que les craintes de récession ont nettement augmenté ces dernières semaines, avec à la clé des doutes croissants sur les perspectives de bénéfices des sociétés cotés à finsé du jé et le trois de la sérès de sociétés cotées et e .

“La principale question qui agite les marchés en ce moment, c’est de savoir jusqu’où les taux devront encore monter et s’il y aura encore beaucoup d’avertissements sur résultats du genre de celle de FedEx la semaine dernière”, Michael Hewson, analyste en chef de CMC Markets.

Du côté des indicateurs économiques, les prix à la production en Allemagne ont dépassé les estimations en août et inscrit un nouveau record avec une hausse de 7.9% par rapport à juillet et de 45,8% sur un an.

A WALL STREET

La Bourse de New York a fini en hausse lundi une séance en dents de scie dans des volumes réduits, l’incertitude sur l’ampleur de la hausse de taux à venir compliquant la tâche des investisseurs.

L’indice Dow Jones a gagné 0,64%, ou 197,26 points, à 31.019,68, le Standard & Poor’s 500 a pris 26,58 points, soit 0.69%, à 3.899,91 et le Nasdaq Composite a avancé de 86,62 points (+0.76%) à 11.535,02.

Le secteur technologique, très sensible à la conjoncture, s’est un peu redressé, à l’image d’Apple (+2,50%), Tesla (+1,88%) or Nvidia (+1,39%).

Les contrats à terme suggèrent pour l’instant une ouverture en hausse d’environ 0.2%.

EN ASIE

À la Bourse de Tokyo, qui était restée fermée lundi, l’indice Nikkei a fini en hausse de 0,44%, grâce entre autres au rebond des valeurs technologiques.

En Chine, le SSE Composite de Shanghai prend 0.16% et le CSI 300 0.06%. La Banque populaire de Chine (BPC) a laissé ses principaux taux directeurs inchangés lors de son fixing mensuel, un statu quo sans surprise sur fond de faiblesse persistante du yuan.

CHANGE/TAUX

Le dollar cède un peu de terrain face aux autres grandes devises (-0.04%) mais évolue seulement 1% en dessous du plus haut de plus de 20 ans inscrit le 7 septembre.

L’euro en profite pour remonter juste au-dessus de la parité, à 1,0027 dollar mais le yen, à 143,36 pour un dollar, a déjà abandonné ses gains du début de séance.

TAUX

Sur le marché obligataire, le rendement à deux ans américain s’affiche à 3,9601% après être monté en début de journée lundi à 3,97%, son plus haut niveau depuis novembre 2007.

Le dix ans reflue légèrement, à 3,4887%, au lendemain d’un pic à 3,518%, au plus haut depuis avril 2011.

En Europe, le dix ans allemand prend deux points de base dans les premiers échanges à 1,81%.

PETROLLE

Le marché pétrolier évolue sur de faibles écarts après sa hausse de lundi, les investisseurs attendant les décisions de la Fed pour tenter d’évaluer leurs conséquences sur la demande mondiale de brut dans les mois à venir.

Le Brent grappille 0.21% à 92,19 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 0.03% à 85.76 dollars.

(Rédigé par Marc Angrand, édité par Matthieu Protard et Kate Entringer)

.

Leave a Comment