Empêchés de se marier, TF1 et M6 doivent se réinventer rapidement

Thomas Rabe, directeur général de RTL Group, et Martin Bouygues (à droite), premier actionnaire du Groupe TF1. DPA / Picture Alliance via Reute / Bernd von Jutrczenka / AFP / ALAIN JOCARD

DÉCRYPTAGE – Le veto mis par l’Autorité de la concurrence à la fusion des deux chaînes les oblige à réagir très vite.

TF1 et M6, l’union ratée. Vendredi matin, au Festival de la fiction de La Rochelle, la fusion entre les deux grands acteurs privés de la télévision française électrisait encore partisans et opposants du projet. Tous les grands patrons du secteur étaient réunis pour débattre, en principe, de la “crise de croissance” de la fiction française. Mais la discussion a vite dérivé. Gilles Pélisson, le PDG de TF1, a défendu la création d’un champion tricolore face à la déferlante des plateformes de streaming américaines. Delphine Ernotte, la présidente de France Télévisions a réaffirmé son soutien à l’alliance entre la Une et la Six. Maxime Saada, le president du directoire de Canal+, a, lui, sorti la sulfateuse pour dénoncer l’abus de position dominante du nouvel ensemble sur le marché publicitaire. Scène de la vie ordinaire au sein du PAF, dont les acteurs se déchirent depuis des mois au sujet de ce mariage annoncé en grande pompe le 17 mai 2021.

Mais, ce vendredi matin, quelques minutes avant cette…

Cet article est réserve aux abonnés. Il vous reste 87% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99€ le premier mois

Deja abonné ? Connectez-vous

.

Leave a Comment