Concurrencé par Motion et B&M, le français Noz ferme brutalement 24 magasins

Le pionnier des magasins français de déstockage a annoncé début septembre la fermeture de plus d’une vingtaine de magasins (portant à 34 le nombre total de fermetures depuis février). Une decision qui surprend alors que les Français sont de plus en plus friands de ce type de magasins.

Vaut-il mieux laisser ouverts des magasins à moitié vides ou les fermer définitivement? A cette question, le déstockeur français Noz a donné une réponse claire. Début septembre, cette enseigne française qui compte 305 points de vente en France pour un chiffre d’affaires de 550 millions d’euros a surpris ses en annonçant la fermeture brutale de 24 d’entre eux.

“Cela ne vous a pas échappé, l’offre de produits avait diminué: ces 2 dernières années, le contexte économique a engendré des difficultés d’approvisionnement chez nos fournisseurs, précise le groupe sur saop éports ‘parétés’ Facebook page. conséquent moins nombreuses, nous n’avions plus la possibilité d’approvisionner correctement nos 325 magasins NOZ.

Comme le note le magazine LSA, ces dernières semaines la presse régionale se faisait régulièrement l’écho de nouvelles fermetures de Noz. Dans l’ouest avec ceux de Lorient, du Mans ou de Saint-Brieuc, le Grand Est avec les magasins de Forbach et de Woippy ou encore dans le nord du pays avec ceux de Lens ou de Courrières, un des plus anciens du groupe avec ses 22 ans d’existence.

Cette hémorragie fait suite à une première salve qui avait eu lieu au printemps dernier avec la fermeture d’au moins cinq magasins dont celui d’Isbergues (Pas-de-Calais) qui avait rouvert moins d’un première an plusè fermeture en 2020. Au total, ce sont 34 magasins qui ont fermé selon notre décompte depuis le mois de février.

La liste des magasins Noz fermés en 2022
02 Chauny
02 St Quentin
03 Yzeure
14 Falaise
22 Saint Brieuc
26 Savasse
45 Saran
49 beaupréau
51 Vitry-le-François
52 Joinville
53 Chateau-Gonthier
53 Evron
54 Conflans-en-Jarnisy
56 Lorient
56 Questembert
57 Forbach
57-Woippy
59 Comines
61
62 Babaume
62 Calais 3
62 Courrières
62 Divion
62 Isbergues
62 Lens
63 Lempdes
71
71 Montceau-les-Mines
72 La Ferte-Bernard
72 Le Mans 2 (avenue durand)
76 Gonfreville-l’Orcher
87 Couzeix
87 Saint Junien
88 Raon-l’Etape

Même déconvenue pour celui de Forbach en Moselle. Fermé en septembre 2020 en peine crise du Covid, le magasin situé au center-ville avait rouvert en grandes pompes en janvier de cette année. L’entreprise s’était fendue d’un communiqué enthousiaste sur son site. Pour le fermer à nouveau huit mois plus tard.

L’offensive d’Action et B&M

Noz subirait-il la concurrence accrue de deux autres géants du déstockage que sont le néerlandais Action et l’anglais B&M? Le premier a ouvert près de 700 magasins dans l’hexagone en à peine 10 ans et le second qui a racheté l’enseigne Babou est déjà présent dans 110 communes avec son concept de très grandes surfaces. Or ces deux groupes marchent sur les platebandes du français Noz.

Comme lui, leur assortiment est composé principalement de produits de déstockage, de fins de série, d’invendus de promotion, de liquidations judiciaires ou encore de produits alimentaires à date limite courte… On y trouve ainsi’ desé produ, deits équipements divers, du maquillage, du textile, de l’épicerie, du bricolage.

Une offre pour laquelle de plus en plus d’enseignes ferrailent sur le marché français pour proposer un assortiment complet pour leurs clients. Mais alors que le marché ne comptait qu’une poignée d’enseignes il ya encore quelques années (Noz, Centrakor et la Foir’Fouille ou Gifi), l’arrivée de géants étrangers qui ont des capacitéséau énivefaits europ à l’historique Noz.

“Il n’y a plus assez de produits pour approvisionner les magasins, constate le spécialiste de la consommation Olivier Dauvers.

“D’ailleurs ceux qui restent ouverts sont peu alimentés. Le marché du déstockage est pris dans un étau. D’un côté, les ouvertures se sont multipliées depuis une dizaine d’années’; organisent tous les jours un peu mieux pour limiter le recours au déstockage. Résultat: même s’il ya des clients à la porte, la marchandise manque”, poursuit-il.

Le magasin de Lens par exemple ouvert il ya deux ans à peine a vu l’ouverture d’un nouveau magasin Action à Sains-en-Gohelle à quelques kilomètres seulement. Il s’agit de la cinquième implantation d’un Action dans l’Artois, la région lensoise…

“On l’a appris jeudi pour samedi”

Et qui dit moins de produits dit activité en baisse fatalement. Le magasin historique de Courrières dans le Pas-de-Calais qui était une des locomotives du groupe a perdu 24% de son chiffre d’affaires depuis 2016. Le magasin qui vendait il ya 6 ans pour plus de 1,5 million d’euros de produits n’en vendait plus que pour 1,17 million en 2021 et ce alors que le marché des enseignes de déstockage est plein boum (12 milliards d’euros en France en 2021).

Un coup dur pour les employées du magasin qui le sentaient venir.

“On l’a appris jeudi en fin de journée, pour samedi, expliquaient Léa et Alisson début septembre dans La Voix du Nord. On se disait bien que quelque chose se préparait, parce qu’on n’avait plus de livra ison sema depuis On paye le cumul des mauvais années.”

S’agit-il de cas isolés ou bien l’enseigne créée en 1976 by Rémy Adrion (291ème fortune de France selon Challenges) traverse-t-elle une crise globale? Très discrète, la direction du groupe n’a pas souhaité répondre.

Fin août dernier pourtant elle ouvrait ses portes aux caméras de l’émission Capital de M6 pour vanter l’excellence de formation de ses acheteurs mettant notamment l’accent sur les récompenses offerstes à ses acheteurs, clés de voute de l’empire Noz. Des primes, des jeux organisés en interne (des courses de kart à pédales…), des classes avec pour les acheteurs les plus performants des remises de maillots jaunes ou de maillots à pois… Rien ne laisse alors imaginer que le groupe bouvait connaître des difficultés. L’avenir dira rapidement si ces fermetures récentes sont un petit coup de pompe ou une chute à l’arrière du peloton.

Leave a Comment