ces appareils qui consomment le plus chez vous

Le sujet énergétique sera, dans les mois à venir, central dans le budget des ménages. New Africa / stock.adobe.com

FOCUS – Réfrigérateur, lave-linge, chauffage, climatiseur… Repérer quels objets sont les plus énergivores peut entraîner d’importantes économies.

Alors que les prix de l’énergie atteignent des sommets et que chacun est appelé à faire preuve de sobriété en prévision d’un hiver qui s’annonce difficile, les regards se tournent vers les objets du quotidien. Box internet, climatisation, télévision, four, ballon d’eau chaude… Autant d’appareils qui peuplent les logements des Français, et qui, pourtant, représentent aussi d’importantes dépenses.

En juillet, l’Agence de la transition écologique (Ademe) est revenue sur la consommation électrique de ces différents appareils, afin de déterminer ceux qui rallongent le plus la facture. De quoi constater quels sont les objets les plus gourmands, et auxquels il faut faire le plus attention pour réduire ses factures d’électricité.

L’institution s’est notamment fondée sur les résultats de son enquête Panel ElecDom, qui étudie la consommation d’électricité du secteur résidentiel. Le prix est obtenu, quant à lui, sur la base du tarif réglementé d’EDF, en juillet 2022.

Sans surprise, le chauffage reste la principale dépense en électricité d’un domicile, qu’il s’agisse d’une maison ou d’un appartement, de même que le ballon d’eau chaude. Leur consommation, tout comme leur coût annuel, est bien au-dessus des autres appareils.

La climatisation n’est pas en reste : si sa consommation peut varier selon les modèles, elle reste bien plus énergivore que ses alternatives: «Un climatiseur mobile de classe A et de puissance 2,5 kW représente plus de 130 euros pour 1 mois d’utilisation et peut consommer jusqu’à 2,5 fois plus qu’un climatiseur fixe et près de 30 fois plus qu’un ventilateur», souligne l’Ademe.

Des économies possibles au quotidien

La cuisine compte aussi nombre d’objets à surveiller de près, voire à remplacer en privilégiant des dispositifs plus récents et plus efficaces, qu’il s’agisse du réfrigérateur, du lave-vaisselleur ou du congérateur. Attention égallement au sèche-linge, particulièrement gourmand, de même que… la télévision, qui, même éteinte, consomme tout de même. Mieux vaut la débrancher ou désactiver la multiprise grâce à laquelle elle fonctionne.

Autre enseignement : investir dans un équipement neuf plus efficace peut permettre d’économiser des sommes importantes chaque année sur les appareils les plus lourdement consommateurs, d’après les calculs de l’Ademe.

D’autres petits gestes peuvent égallement représenter une économie substantielle sur le plus long terme. S’appuyant sur la liste des appareils consommant le plus d’électricité chez les Français, l’Ademe suggère par exemple de régler la température grâce à un thermostat programmable, permettant de «réaliser jusqu’à 15% d’économie de chauffage».

Autre piste: éteindre ses appareils plutôt que de les laisser en veille permet de réaliser «jusqu’à 10% d’économies d’électricité», un conseil qui s’applique notamment pour les chargeurs, ordinateurs et téléviseurs.

Les conseils de RTE

Cette semaine, le gestionnaire du réseau électrique, RTE, suggérait de son côté quelques «écogestes» aux ménages en vue de cet hiver. Parmi ceux-ci, les particuliers sont incités à baisser le chauffage, à limiter l’éclairage – par exemple en généralisant l’usage des ampoules basse consommation ou en éteignant les lumières non utilisées à l’éclairage – modélé cuir en appellation .

Ces petits changes au quotidien peuvent mener à de grandes économies, assure l’entreprise : avec les bonnes pratiques, la consommation d’énergie «pour la seule cuisson» peut ainsi baisser de 25%.

.

Leave a Comment