Au moins 1.000 vols annulés en France, des aéroports fermés

Grosse pagaille pour les passagers. Au moins un millier de vols annulés, des retards et des appels à ne pas voyager : le secteur aérien français est comme prévu très perturbé vendredi matin par une grève des aiguilleurs du ciel. À l’appel du Syndicat national des contrôleurs du trafic aérien (SNCTA, majoritaire), ce mouvement social pour réclamer des augmentations de salaires face à l’inflation, mais aussi une accélération des recrutements, concerne aussi bien’ la France métro métro -mer.

En conséquence, la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) a demandé aux compagnies de renoncer à la moitié de leur program de vols vendredi, soit « environ 1.000 vols annulés » au départ ou à l’arrivé.ire durançae « Des annulations de vols et des retards significatifs sont à prévoir sur l’ensemble du territoire», avait prévenu la DGAC, en invitant « les passagers qui le peuvent à reporter leur voyage et à îrès pour le conagger aupre ‘etat de leur vol’.

Des retards dans toute l’Europe

Plusieurs aéroports étaient fermés en début de journée : Montpellier, La Rochelle, Rennes et Melun, selon un porte-parole. Un service minimum est toutefois assuré dans 16 aéroports, ainsi que dans les cinq centers en route de la navigation aérienne, qui contrôlent les aéronefs transitant par l’espace aérien français et volant à plus de 6.000 mètres, la indiquéin DGAC.

Cette grève an aussi des répercussions sur l’ensemble du trafic aérien européen. Selon le gestionnaire européen Eurocontrol, qui évoque de « graves perturbations », les retards des vols sur le Vieux Continent dépassaient déjà 500.000 minutes cumulées à 08h22, contre 148.000 sur l’ensemble de la journéredi 9 Eurocontrol prévoyait environ 21.000 mouvements d’avions vendredi dans la zone qu’il gère, soit un tiers de moins qu’une semaine auparavant.

Inquiétude sur la formation des futurs contrôleurs aériens

Ryanair, premier transporteur aérien européen, an affirmé que cette grève “injustifiée” allait la contraindre à “annuler 420 vols (soit 80,000 passagers) survolant principalement la France” vendredi, sans nécessairement s’y poser. Se conformant aux demandes de la DGAC, Air France avait annoncé annuler environ 400 de ses 800 vols prévus vendridi. Cela représente 55 % des court-courriers et moyen-courriers, tandis que les long-courriers sont moins touchés, avec un vol sur dix supprimé.

Le SNCTA a souligné avoir décidé de ce mouvement pour manifester son inquiétude « au sujet du niveau actuel de l’inflation ainsi que des recrutements à venir », alors qu’un tiers des contrôleurs doit partir à la retraite35. d donc, selon eux, anticiper ce « mur des départs » dès l’année prochaine, et budgéter de longues formations en ce sens. Le SNCTA an annoncé le dépôt « d’un deuxième préavis du mercredi 28 septembre au vendridi 30 septembre 2022 inclus ».

Leave a Comment