Bored Apes : grâce à une initiative Google, des NFT moins chers sur le marché

Les Bored Apes sont connus pour leurs prix peu abordables mais, grâce à un célèbre GAFAM, la collection n’a jamais été aussi accessible. De quoi offrir un peu de renouveau au projet du Yuga Labs.

Des Bored Apes un peu plus accessibles ?

Souvent considérée comme l’une des collections les plus prolifiques de jetons non fongibles de Yuga Labs, les Bored Ape Yacht Club jouissent d’un succès et d’un prix qui frisent la folie. Toutefois, leur popularité n’est pas entrée dans l’oreille d’un sourd. En effet, un GAFAM a mis la main à la pâte par l’intermédiaire d’un projet tiers.

Depuis quelques années, Google s’intéresse à de nombreux projets d’intelligence artificielle et met ses ressources à disposition. Ainsi, n’importe quel développeur est en capacité de puiser dans ces dernières afin de créer sa propre intelligence artificielle. L’artiste CryptoGims ne s’est pas fait prier et a donné naissance à sa propre machine capable de générer des NFT. Pas n’importe quels NFT d’ailleurs, puisque son projet ArtMonke permet d’éditer de véritables dérivés de Bored Apes.

Source : compte Twitter d’Artsy MONKE

Les Bored Apes générés par ArtMonke s’inspirent d’œuvres d’arts déjà existantes, d’images and de styles divers afin de proposer des singes originates. Chaque NFT est proposé à 0,01 ETH minimum (soit environ 17 euros). Ainsi, tout amateur peut obtenir le singe de ses rêves. Un prix dérisoire quand on sait que la dernière vente d’une œuvre du Yuga Labs a été faite pour 168 829 dollars. Disponibles sur OpenSea, la collection est déjà en rupture de stock. Pour l’instant, elle ne jouit pas du succès des Bored Apes originaux mais marque la réussite d’un nouveau projet alliant crypto et intelligence artificielle.

Le jeton ApeCoin attire les grandes marques

Actuellement, les NFT Bored Ape pâtissent quelque peu d’un manque d’intérêt de la part du public. Toutefois, il n’en va pas de même pour le jeton associé. Encore loin d’avoir gagné une place dans le top 10 des cryptomonnaies, ApeCoin éveille de l’intérêt. Après avoir explosé suite à la demo du metaverse Otherside, la pièce est désormais acceptée par un grand nom de la mode.

En effet, les amateurs de vêtements signés Gucci pourront désormais payer leurs achats avec de l’ApeCoin.

Source : compte Twitter d’ApeCoin

Pour l’instant, seuls les clients américains pourront profiter de cette nouvelle option de paiement. Il faudra, en outre, être équipé de l’application BitPay qui permettra au commerçant de convertir les jetons. L’avenir nous dira si cette initiative aura donné une nouvelle jeunesse à ApeCoin et si celui-ci deviendra l’un des actifs favoris pour le shopping.

Le seul malchanceux, dans cette histoire, reste Google qui ne bénéficie ni de la popularité des ArtMonke ni de celle des ApeCoins. Au contraire, le GAFAM fait l’objet d’une enquête concern sa gestion des applications crypto. La justice américaine souhaite savoir si certaines d’entre elles sont frauduleuses et ordonne à Google Store de revoir sa procédure d’examen. Apple serait également concerné par cet épinglage. L’arrivée des régulations crypto se fait donc déjà ressentir.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d’information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.

Leave a Comment