Bordeaux : un patient malade du cancer est traité du mauvais côté pendant 11 séances

l’essentiel
Un patient malade du cancer à Bordeaux a reçu un traitement de la glande parotide par radiothérapie externe. Arrivé à la moitié des séances, l’équipe médicale s’est rendu compte que le patient n’était pas soigné du bon côté.

L’histoire est grave. Un patient malade du cancer a subi un traitement par radiotherapie externe sur la glande parotide, une glande salivaire localisée de chaque côté de la bouche sous les oreilles. Il devait suivre vingt-deux séances avec une dose de 27,5 gray.

Arrivé à mi-parcours des soins, à la onzième séance, un membre du personnel médical de la SARL Radiothérapie de la clinique de Bordeaux-nord s’est aperçu que ce patient était traité… du mauvais côté ! Il s’est étonné que le patient soit traité du côté opposé du visage où il avait un pansement.

“Indication erronée d’un médecin”

“L’événement résulte d’une indication erronée d’un médecin du côté à traiter et cette erreur n’a pas été vue”, explique Jean-François Valadeau, chef du pôle nucléaire de proximité de la’ de l’ divisionA Bordeaux de sûreté nucléaire, lors de la présentation des résultats annuels.

L’ASN a qualifié cet “événement significatif de radioprotection” au niveau 2 de l’échelle ASN-SFRO qui en compte 7. Cette classification correspond à une “altération modérée de l’organe” pour cette glande salivaire irradiée à tort, en févé 2021.

L’âge, le sexe et l’état de santé actuel du patient ne sont pas connus en raison du secret médical.

Leave a Comment