Toulouse. Le TOAC a fini par épuiser Auch dans le “cash time”

> L’essentiel

En démarrant le match à l’endroit des deux côtés du terrain, les Auscitains ont longtemps fait douter le TOAC, privé pour la saison de son “driver” Tajan (rupture des croisés en fin de match à Pornic la semaine dernière, ND). Mais un passage euphorique d’Hesloin, leur puissance et leur physique ont permis aux Toulousains de faire la différence en début de dernière période.

> La rencontre

Maladroits, les Toulousains se rendent vite compte que la soirée ne sera pas de tout repos (0-6, 3e). Auch prend confiance (10-14, 6e, 20-23, 10e) en sachant alterner paniers à 3 points (Coze, Lannelongue) et intérieurs (N’Sumbu Bidi). Deux tirs primés de Gomis placent le TOAC en tête (26-25, 12e). Fédensieu, puissant sous le cercle, maintient le leadership de son équipe (30-27, 14e). Un 3 points de Desbarats prouve qu’Auch ne lâchera rien (30-30, 14e). Les visiteurs sont en confiance à la pause (35-39). À la reprise Boulaire leur fait des misères (12 points en 10 minutes) mais salomeux et adroits, les Auscitains continuent de semer le doute dans les têtes locales (55-57, 30e).

Hesloin (8 points et deux passes décisives en 5 minutes), on l’a dit, et un 3 points de Vaty assomment Auch dont les intérieurs sont perclus de fautes (69-60, 35e). L’avance grimpe (72-60, 36e). Les missiles de Versier et Lannelongue à 3 points rapprochent les Auscitins à 49 seconds du buzzer (76-73). Mais ils sont harassés et seront occis par Hesloin, Séguela et Vaty (81-73).

> Il a dit

Raphaël Pascual (entraîneur du TOAC): “Il fallait absolument prendre la victoire pour lancer notre saison. On est très content. C’est dans l’ADN d’Auch de tirer à 3 points et de se reposer sur les tirs extérieurs.” deuxième mi-temps, on a joué plus dur, on a réussi des stops défensifs. Dans le match on a vu une vraie évolution, on a réussi à se corriger. J’ai aimé ce que j’ai vu”.

Leave a Comment