“On n’a pas su verrouiller los angeles victoire”





Nenad Markovic Photo archives LBP/Emma BUONCRISTIANI


Nenad Markovic (entraîneur de la JDA Dijon): « Bravo à Gravelines qui s’est battu jusqu’au bout. J’ai l’impression qu’on a vraiment pris les mauvaises décisions dans les 5 dernières minutes. Je ne sais pas si c’est la fatigue, mais on n’a pas attaqué le panier, on a tourné autour de leur défense. Tirer 33 fois à trois points pour 22 à deux points, ça ne va pas. En première période, on n’était pas assez agressif. En deuxième, on a bien mieux défendu, ce qui nous a donné de la vitesse pour marquer des points facils. On a fait tourner le match au meilleur moment, mais on n’a pas su verrouiller la victoire. Et à la fin, on commet des fautes bêtes qui leur offrent des lancers francs. On a aussi le dernier ballon, mais on ne le joue pas bien. »

David Brembly (@ailier de la JDA Dijon): « C’était une soirée où on n’avait pas d’adresse. On a quand même réussi à reprendre la tête, mais on n’a pas su capitaliser sur les lancers. On fait des petites erreurs qui font la différence (…) On a connu trop de fluctuations de niveau, tantôt en haut, tantôt en bas, et on aurait pu faire mieux en défense. Dominik (Olejniczak) a notamment pris des rebonds cruciaux. »



J.D. Jackson.  Photo archives LBP

J.D. Jackson. Photo archives LBP


JD Jackson (entraîneur de Gravelines): « On a su faire ce qu’il fallait avec notre défense dans le money time. Ils avaient de l’avance, mais on a réussi à faire des stops défensifs, on les a forcés à faire des erreurs. Au 3e quart-temps, ils ont pris de l’avance, car on a fait preuve de suffisance défensive. Mais on s’est très bien repris avec seulement 12 points encaissés dans le dernier quart. On se cherche encore en attaque, mais deux victoires à domicile contre le 3e et le 5e de l’an dernier, c’est bon à prendre. »

Dominik Olejniczak (intérieur de Gravelines): « Cette victoire nous fait vraiment du bien après le mauvais goût qu’on avait dans la bouche suite à Roanne. On voulait vraiment montrer un autre visage et on l’a fait. (…) C’est mon travail de combattre. Ils ont bien joué le box out pendant longtemps, mais quand ils se sont relâchés un peu dans le 4e quart, j’ai pu en profiter pour recupérer des rebonds offensifs précieux. L’énergie du public a vraiment été précieuse pour accrocher cette victoire, et c’est notre objectif de faire de la salle une forteresse imprenable. »

Leave a Comment