les Rochelaises et leur effectif un peu courtroom retrouvent le niveau nationwide

Le club a reconduit Mathieu Peymirat à la tête du groupe. Celui-ci expime un premier constat : « On s’est mis à poil ! En juin, nous avions dans nos tablettes recruté deux Sénégalaises, des joueuses évoluant en élite dans leur pays au poste intérieur. Mais les visas des joueuses pour évoluer en France n’ont pas été acceptés par les autorités, malgré les gages formulés par nos dirigeants. Ce recrutement nous aurait permis un maintien serein, à présent nous ne sommes plus dans cette perspective. Si rien ne change, on va penser dorénavant au maintien tout court dans la division. En termes d’équilibre de l’équipe, ce n’est pas terrible, c’est très court sous le cercle. On garde toutefois l’ossature de l’an passé. On va intégrer trois ou quatre jeunes formées au club qui on fait la présaison avec l’équipe 1. »

“Une bonne nouvelle” ?

Le club se penche pour trouver des solutions rapides, sachant qu’il est tard pour faire son marché, les meilleurs éléments ayant déjà trouvé chaussure à son pied. Toutefois, Mathieu Peyrimat ne désespère pas : selon lui, le club a des touches. « Peut-être que dimanche, on pourra présenter au public une bonne nouvelle. »

Leave a Comment