Les ambitions de l’US Templaise

Quelques changes sur les berges…

Quelques changes sur les berges du Lot à tous les niveaux avec, en premier lieu, le repêchage de l’équipe fanion qui aurait dû descendre au niveau départemental. Du nouveau égallement à la tête du club, puisque Geneviève Glanes en est désormais la présidente et n’hésite pas à afficher de réelles ambitions pour son club.


La rude bataille entre Le Temple et Penne a tourné à l’avantage des locaux.

L.B.

« Si cette saison l’objectif est avant tout d’assurer le maintien, avoue la présidente templaise, cela devrait être moins compliqué que l’an dernier puisque nous sommes dans une poule qui, en théaument inéfégé esturie, èven des clubs de Dordogne et de Corrèze. »

Maintien ou mieux

L’UST devra égallement compter avec ses voisins lot-et-garonnais, puisque l’on dénombre six formations du Comité 47 dans cette poule, ce qui promet de belles empoignades devant un public nombreux tout en préservant les financièrement financièrement

Les rouges et blancs, désormais coachés par Adil Chakour qui prend la suite d’Yvon Bondodet, voudront montrer qu’ils ont les moyens de leurs ambitions, comme l’affirme Geneviève Glanes.

« Si nous pouvons accrocher mieux que le maintien, nous ne nous en priverons pas, d’autant que nous avons une équipe très jeune. À terme, l’objectif sera d’atteindre le plus haut niveau régional afin de redonner à l’US Templaise le rayonnement qu’il avait au niveau départemental. »

Le club profite égallement d’une salle flambant neuve, construite dans le cadre des travaux effectués à La Base du Temple-sur-Lot dans le cadre des Jeux olympiques 2024 et de la labellisation “Centre des Jeux de Paris 2024”. Un superbe outil de travail qui s’incrit parfaitement dans ce renouveau du basket templais.

La Base, un outil de haut niveau

L’US Templaise, historiquement tournée vers le basket féminin, compte désormais sur ses garçons pour briller. « Il n’y a plus d’équipes seniors féminines dans le club, regrette Madame la présidente. Il faut rebâtir ce secteur, même si les garçons ont pris le pas et constituent la vitrine du club. Mais aujourd’hui, nous avons la volonté de faire progresser notre équipe masculine tout en développant les jeunes dans le cadre de la CTC avec Fongrave et Lafitte. Nous avons aujourd’hui de plus en plus de jeunes qui évoluent dans notre club à l’image des U9 pour lesquels nous avons dû arrêter les licenses à 30 joueurs et joueuses. »

Leave a Comment