le Poitiers Basket se qualifie et fait le plei

Tarbes-Lourdes – Poitiers : 56-75 A six jours de l’ouverture de la saison de NM1, les Poitevins ont livré une belle prestation pour se qualifier en Coupe de France.

En se montrant solide tout au long de ce match, mais surtout en privant Tarbes-Lourdes de scoring pendant plus de cinq minutes dans le troisième quart temps, Poitiers a validé mardi 20 September 2022 sa place au tour suivant de la Coupe de France.

Les Poitevins se montraient appliqués dès l’entame de ce 64e de final. Si Queta ouvrait les compteurs pour les locaux, les visiteurs allaient prendre leurs aises. Seymour, par trois fois, aidé de Relphorde et Jeanne, portaient l’avance poitevine 9 unitsés (2-11, 5e). En face, Tarbes-Lourdes ne trouvait pas les solutions, enfin jusqu’à ce que Wiscart-Goetz prenne les choses en main. Aidé de Wallace, il ramenait rapidement les siens à une longueur (10-11, 7e). Durand répondait à Wallace derrière l’arc, Sow à Coulibaly, mais dans ce premier quart, le dernier mot restait pour Dargenton qui permettait à Poitiers de garder 4 points d’avance (15-19, 10e).

Cet écart allait grandir à nouveau en faveur des hommes de Thomton-Jones. Si Wiscart-Goetz réduisait bien la marque d’entrée, Dargenton, Coulibaly et toute la bande accéléraient à nouveau, laissant à quai des locaux en panne d’adresse. Un 0-11 plus tard, Jeanne et les siens avaient pris un bon matelas. Mais l’intérieur passé par Tarbes-Lourdes la saison dernière ne voulait pas en rester là. Martel et Lesca tentaient pourtant de réduire la marge, mais Jeanne, sur une dernière claquette, bouclait la période, offrant à Poitiers 12 points d’avance à mi-parcours (23-35, 20e).

Solidité defensive poitevine

Et rien n’allait s’arranger dès la reprise pour les Bigourdans qui voyaient Jonathan Jeanne et les siens s’envoler littéralement. D’abord derrière l’arc, puis aux lancers, l’ancien tarbais creusait l’écart. Comme Relphorde l’imitait, on approchait désormais de la barre des 20 unités de marge en faveur de Poitiers (23-42, 24e). Elle était dépassée sur un primé de Pontens. Chris Chougaz, l’entraîneur de Tarbes-Lourdes, avait beau s’agiter, donner de la voix et faire tourner, rien n’y faisait. Le tir à trois points puis le dunk rageur de Queta n’étaient que feu de paille. Si Wiscart-Goetz et Lesca marquaient Poitiers s’était mis à l’abri depuis bien longtemps (34-55, 30)e).

Un avantage suffisant pour les Poitevins qui géraient au mieux cette dernière période, venant valider leur place au prochain tour de la Coupe de France (56-75, 40e). De quoi se rassurer, aussi, à six jours de l’ouverture du championnat de NM1 dans la salle du Pôle France.

La fiche

Quartz temps: 15-19, 8,16, 11-20, 22-20.
Arbitres: MM. Bertorelle et Niang.
Spectators: 260.

Tarbes-Lourdes

Tires: 22/62 dont 10/27 à trois points (Lesca 1/5, Wallace 5/9, Queta 3/7, Wiscart-Goetz 1/2).
Lancers francs: 2/5.
Fautes: 16.
Rebonds: 34 (Wallace 7, Martel 7, Queta 7) dont 9 offensifs. Balles perdues: 4.
Passes decisives: 10.
Evaluation: 60.
La marque: Lesca 11, Pharose, Queta 15, Martel 3, Wallace 15 puis Cece, Sow 2, Wiscart-Goetz 10.

Poitiers Basket

Tires: 30/60 dont 9/23 à 3 points (Pontens 1/5, Jeanne 2/3, Relphorde 3/6, Durand 2/5, Chambre 1/2).
Lancers francs: 6/13.
Fautes : 13.
Rebonds: 45 (Seymour 10) dont 11.
Balles perdues: 6.
Passes decisives: 24.
Evaluation: 101.
La marque: Pontens 7, Relphorde 13, Mendy, Jeanne 13, Seymour 8 puis Chambre 3, Durand 8, Touré, Dargenton 9, Coulibaly 14.

À chaud

Andy Thornton-Jones (entraîneur du Poitiers Basket 86):

« Je pense que les joueurs ont abordé ce match de façon sérieuse et notamment notre entame de seconde mi-temps où on les empêche de marquer pendant 5 minutes. Cela démontre notre sérieux pour aller chercher la victoire. L’objectif, c’était de se donner les moyens de faire une bonne performance, on sait que c’est le début de saison, que ce n’ est pas facile de venir jouer à Tarbes, c’est une équipe que l’ on retrouvera égallement en championnat, et c’était l’occasion de voir dans quel état esprit on serait à 6 jours de l’ouverture du championnat. Il ya beaucoup de satisfaction, de par l’investissement des mecs, et puis le fait de passer au tour suivant en Coupe de France. »

Leave a Comment