Los angeles Rochelle met les voiles sur les 32es

« On ne démarre pas et on s’enfonce dans un basket sans jeu rapide, un non-respect des consignes dès la première donnée », soupirait Jean-Marc Dupraz, voyant déjà lors du premier quart ses hommes dé des déficit cotés du terrain.

Ils saisissent la perche

La reprise allait enfoncer le clou, La Rochelle poursuivant avec efficacité sur sa lancée, après avoir asséné un cinglant 12-0 (13-12, 9e; 13-24, 12e). Le booster Kayembe faisait tourner la tête aux locaux et la machine jaune et noire à toute vitesse (14-28, 15e). En courant après le score depuis les premières secondes de match, inconsistant dans le secteur intérieur, les Nantais laissaient Masters et les siens conserver le tempo (20-32, 18e; 33-47, 26e).

On pouvait se demander si cette Hermine allait parvenir à se remettre en selle dans cette rencontre, sous peine de vivre un ultime round infernal (40-54, 30e)… Complètement à côté de leur sujet et de leur minutes basket de dernires cin locaux ne faisaient que tendre une perche impeccable à leurs hôtes qui, bien entendu, la saisissaient et en profitaient pour faire gonfler leur – déjà douillet – matelas (46-63, 37e). Le money-time, bien qu’en pente douce, ne faisait que confirmer le sérieux d’un Stade Rochelais toujours impeccable dans sa raquette, marchant sur la tête des Blancs au rebond.

« Jolie récompense »

« Avec deux éléments en moins [Thinon et Tanghe, NDLR] et seulement notre quatrième match ensemble, la victoire est évidemment une jolie récompense, souriait Julien Cortey. Mais au-delà du succès, on a gommé ce qui ne m’avait pas plu il ya quelques jours contre cette même équipe de Nantes. L’état d’esprit irréprochable, l’entraide, le travail et l’humilité nous feront avancer dans le bon sens. Je suis très fier de ce que les joueurs ont réalisé, avec de l’énergie et du cœur. On sait très bien que l’on ne doit pas venir à Nantes avec un objectif de victoire à 90 points : on a moins de talent. La concentration et l’attention portée aux détails seront essentielles. »

Leave a Comment