«Clairement, ils étaient au-dessus de nous», admet Fournier

Leaders de cette équipe de France battue en finale de l’Euro par l’Espagne dimanche, à Berlin, Evan Fournier et Rudy Gobert livrent leur sentiment.

Evan Fournier (capitaine de l’équipe de France, après la finale de l’Eurobasket 2022 perdue 88-76 contre l’Espagne) : «C’est dur. Ils ont été meilleurs que nous. Ils nous ont dominés de la tête et des épaules. Clairement, ils étaient au-dessus de nous. Il n’y a rien à dire. Comme prévu, ils nous ont cassé les pieds avec leur défense changeante. Mais c’est la nôtre qui a été absente. Ils ont été patients en attaque, ils ont su nous mettre au large et faire ressortir notre défense. (Comment expliquer la perte de contact après s’être rapproché ?) Ils ont fait des ajustements et on n’a pas répondu présent. On est sur une belle série grâce à l’euphorie et en bagarrant. Mais eux ne se sont pas affolés. Ils ont continué de réciter leur basket et comme ils nous ont dominés tout le match comme ça, ils ont continué. Ils sont champions pour une raison, ils ont réussi à faire ressortir les points de toutes les équipes, y compris nous.»

Rudy Gobert (pivot de l’équipe de France) : «On est menés du début à la fin, on court après le score tout le match. Ce ne sont pas les plus plaisants à jouer. Il faut féliciter l’Espagne qui a su faire une grosse entame et Juancho (Hernangomez) a pris feu (18 de ses 27 points en première période, 7/9 à longue distance à la fin, NDLR). Perdre deux finales en deux ans, c’est dur. C’est à moi d’être meilleur. Je n’ai pas su aider mon équipe. Je prends la responsabilité de revenir meilleur. C’est dur de laisser passer une opportunité comme celle-ci. Personnellement, c’est un rêve de gagner ce titre, d’avoir cette médaille d’or autour du cou. C’est dur de passer à coté de ça. Il faut utiliser ça pour revenir plus fort. J’en ai marre des médailles d’argent. Je suis fier du parcours mais ce n’est pas ce qu’on voulait.»

.

Leave a Comment