Basket/N2F : les Orthéziennes s’imposent dans los angeles difficulté lors de leur première journée

Coup dur pour les Orthéziennes. Au moment ou Gilles Gardères va signer la feuille de marque, il apprend que Pujos ne peut pas jouer, car elle est suspendue après avoir écopé de 3 fautes techniques la saison passée. Déjà privé de Vidal (obligation personnelle), il va devoir disputer cette partie qu’avec une seule intérieure : Foisse.

Dès l’entame, les deux formations semblent tendues avec quelques maladresses, mais c’est Orthez qui réagit en premier avec Peyrègne qui provoque des fautes, qui l’amènent sur la ligne de réparation (9-2, 5e). La rentrée de Goicoechea va donner une impulsion supplémentaire à ses partenaires. Elle joue juste, elle met du rythme et l’adresse est au rendez-vous (20-12, 10e). Pourtant, les visiteuses recollent progressivement au score en profitant des erreurs, mais aussi du manque d’expérience de certaines Orthéziennes (23-20, 13e). C’est alors que Foisse fait parler sa puissance, mais aussi son sens du panier pour redonner un peu d’air à ses partenaires. Au terme de ce premier acte, les locales virent logiquement en tête (40-31, 20e).

Un troisième quart-temps catastrophique

Après son passage par les vestiaires, c’est une tout autre formation d’Herbauges qui se présente sur le plancher. Plus agressives, elles déstabilisent le jeu des Béarnaises qui bafouillent leur basket. Offensivement, les filles de Gardères se compliquent la tâche ou effectuent de mauvais choix, alors que défensivement elles n’y sont plus. Herbauges grappille petit à petit son retard malgré deux paniers à 3 points de Limousin. Il faut un exploit personnel de Peyrègne, pour permettre à ses partenaires de virer en tête à l’entame des dix dernières minutes (53-52, 30e).

Peyrègne all star

C’est une nouvelle partie qui débute, avec Peyrègne qui prend ses responsabilités aux tirs. Cette dernière assure des paniers très importants, seulement les visiteuses sentent qu’elles peuvent réaliser un coup en Béarn (55-55, 32e et 61-59, 36e). Pruvost inscrit deux lancers capitaux, alors que Lonné n’hésite pas derrière la ligne à 3 points (67-52, 38e). Peyrègne continue à prendre ses responsabilités, Goicoechea ne tremble pas sur la ligne de réparation pour une difficile, mais méritée première victoire.

Claude Jouanserre

Gilles Gardères : « C’est de bon augure pour la suite »

« C’est du soulagement, surtout quand au moment du coup d’envoi j’apprends que Pujos est suspendue et que nous n’allons jouer qu’avec une seule intérieure. Nous faisons une bonne première mi-temps, après nous avons un manque de rotation et des filles étaient cramées. Je suis soulagé du dénouement du match puisqu’on le gagne, bravo aux filles, c’est de bon augure pour la suite ! ».


Orthez a pu compter sur une impressionnante Mathilde Peyrègne en fin de partie.

Jouanserre Claude

Au terme de cette partie, Gilles Gardères était très satisfait du comportement de ses joueuses.


Au terme de cette partie, Gilles Gardères était très satisfait du comportement de ses joueuses.

Jouanserre Claude

Paul Henderson, un précieux assistant pour Gilles Gardères.


Paul Henderson, un précieux assistant pour Gilles Gardères.

Jouanserre Claude

Leave a Comment