Arnaque au cannabis médical : un Français perd 25.000 euros

Un site internet soigné et la promesse d’un retour sur investissement entre 30 et 60% dans les trois mois dans le domaine du cannabis thérapeutique. Voilà ce qui a séduit, et trompé, Geoffrey, 24 ans. Comme des milliers de victimes en Espagne, au Luxembourg ou encore en Allemagne, le jeune Colmarien a été escroqué par la société Juicy Fields (champs juteux en français).

Créée en 2020, l’entreprise lance sa campagne de financement via Telegram et des forums spécialisés en cryptomonnaies. L’entreprise basée aux Pays-Bas proposes d’acheter en ligne des plants de cannabis destinés à l’usage medicinal (de 50 à 180,000 euros en cryptomonnaies), en faisant miroiter aux investisseurs une très forte rentabilité. En juin dernier, Geoffrey investit 25.000 euros sur la plateforme en ligne. “J’avais déjà investi à deux reprises, et j’ai toujours bien reçu mon argent”, explique-t-il à nos confrères du site Actu.fr Strasbourg, lundi 1er août.

À LIRE AUSSI

Arnaque à la cryptomonnaie : 300 personnes auraient été volées par un influenceur, une enquête ouverte

Des newsletters rassurantes promettent des remboursements

Le jeune homme a d’abord placé 4.500 euros une première fois, puis 7.000 euros une seconde fois. Mais cette fois-ci, tout ne se passe pas comme prévu. Depuis mi-juillet, les problèmes se multiplient : les investisseurs n’ont plus accès à la plateforme, les paiements ne passent plus, plus personne ne répond ni aux messages ni aux appels. Les “e-growers”, les investisseurs, reçoivent des newsletters se voulant rassurantes. Un “membre de l’équipe d’urgence” de la société leur assure notamment que des remboursements sont à venir.

Le 27 juillet, une autre information promet un “processus form pour rembourser les investissements en capital des e-growers affectés, ayant légallement investi avec JuicyFields”. “On ne sait pas s’il s’agit d’un stratageme pour gagner du temps, s’il ya des conflits entre les différents propriétaires, s’ils comptent vraiment rouvrir une nouvelle plateforme en septembre, sa refri on enen” confie, dépité, Geoffrey, à nos confrères.

À LIRE AUSSI

CBD : l’interdiction de vente de fleurs de cannabis suspendue provisoirement

Arnaud Delomel, avocat au barreau de Rennes, récolte les témoignages et conseille les investisseurs déçus, en vue d’une plainte collective auprès de la Junalco (Juridiction nationale chargée de la lutete contre la embité criminal), en organisée. “On parlerait de dizaines de millions d’euros perdus par des investisseurs”, précise-t-il. De son côté, Geoffrey a déposé une pré-plainte à Colmar et contacté sa banque dans l’espoir de pouvoir effectuer un rappel de fonds.

En Espagne, une plainte collective de plus d’un millier de victimes, visant Juicy Fields, porte sur des faits présumés d'”escroquerie”, de “détournements de fonds” et de “blanchiment d’argent”, an indiqué Me Norberto Martinez , avocat du cabinet Martínez-Blanco, à l’origin de cette procédure. Pour maître Delomel, il ya deux hypothèses : “Nous pouvons être face à une arnaque, auquel cas le but était dès le début d’escroquer les investisseurs.” Autre possibilité: “L’entreprise est victime d’un détournement de fonds par certains de ses dirigeants ou employés.”

À LIRE AUSSI

Les arnaques les plus en vogue dans la cryptosphère : au program de la newsletter 21 Millions

Leave a Comment