Alors que Netflix est dans la panade, Disney + s’envole

News hardware Alors que Netflix est dans la panade, Disney + s’envole

L’arrivée de Disney sur le marché de la SVOD s’est faite avec force et fracas. Le géant des médias a les moyens de s’imposer, la preuve avec ses récents résultats: des millions d’abonnés en plus et un avenir qui s’annonce radieux.

Le service de Streaming qui regroupe Star Wars, Marvel, Pixar et bien d’autres se porte on ne peut mieux : durant le premier trimestre 2022, Disney + ainsi gagné 7,9 millions d’abonnés, pour arriver à un total de 87 ,6 millions d’abonnés à travers le monde.

Et on ne parle ici que de Disney+. Il faut ainsi rappeler que Disney possède d’autres services de SVOD (non disponibles en France) comme Hulu ou ESPN Plus. En cumulant tous ses services, ce sont plus de 205 millions de personnes qui sont abonnées à un service proposé par Disney.

Netflix tours premier, mais pour combien de temps ?

La progression est donc fulgurante pour Disney+ et certains analystes estiment que le service pourrait être leader du marché d’ici 2025. Pour le moment, Netflix reste tout en haut du podium de la SVOD, avec un peu plus de 221 millions d’abonnés dans le monde. Mais, contrairement à Disney +, la tendance est à la baisse pour la compagnie de Reed Hasting.

On rappelle en effet que Netflix a perdu 200 000 abonnés ces dernières semaines (à relativiser, car essentiellement dû à la fermeture du service en Russie) et que la tendance pourrait continuer. Pour stopper l’hémorragie, Netflix envisagerait de proposer un abonnement moins cher, mais affichant de la publicité.

Il ne faut pas non plus oublier Prime Video : le service de SVOD d’Amazon est bon deuxième et talonne Netflix, avec 200 millions d’abonnés à travers le monde. Il faut toutefois rappeler que, dans de nombreux pays – dont la France – Prime Video est incluse dans l’abonnement Amazon Prime. On ne parle pas donc nécessairement d’utilisateurs “actifs”.

Et pourtant, Disney + perd de l’argent

Si les chiffres d’abonnement de Disney + sont excellents, cela ne permet pas à la plateforme d’être rentable pour autant. Disney + coûte ainsi plus d’argent à Disney qu’auparavant, à cause de coûts de production et techniques de plus en plus élevés. À l’instar de Netflix or Prime Video, Disney + propose insincere representation of contenus originate (des series Marvel comme Loki or Wandavision, des series Star Wars comme The Mandalorian or Obi-Wan Kenobi) qui sonnet financés par la maison mère… et coûtent de plus en plus cher.

L’augmentation rapide du nombre d’abonnés demande égallement une rapide mise à l’échelle des moyens d’hébergement côté data-center. Là encore une dépense non négligeable.

Obi-Wan Kenobi, la prochaine série originale Star Wars sur Disney+

Pour autant, Disney ne prévoit pas d’augmenter le prix de l’abonnement à Disney + (8,99€ par mois en France), de peur de perdre des abonnés comme c’est le cas du côté de Netflix.

Rappelons tout de même que le prix de l’abonnement a déjà augmenté, avec l’arrivée de la section “Star” offrant davantage de contenus “adultes”. En revanche, la compagnie envisagerait, à terme, le lancement d’une offre moins chère, mais avec de la publicité. Reste à connaitre la teneur de cette dernière.


Profil de Jiikaa, Jeuxvideo.com

Par JiikaaJournaliste jeuxvideo.com

MP

Leave a Comment